Pierre Coran

PRÉSENTATION

Né le 11 mai 1934 à Mons

Régendat instituteur primaire, Mons

Des poésies, des fables, des pensées naissent aux aurores. Je taille la pierre brute, affine la forme. Pour moi, le poète est un agent double. Il peut selon l’humeur du moment, se rendre invisible ou transparent, ce qui l’apparente au caméléon ou à la méduse. Cet état me plaît. Qui se nourrit de poésie peut se permettre d’être gourmand. Prix de reconnaissance pour sa contribution au rayonnement de la littérature de jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’ensemble de son oeuvre, 2006 Lauréat d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2008 Nominé au Prix Hans Christian Andersen (Ibby) pour l’ensemble de l’oeuvre, 2010  

BIBLIOGRAPHIE


PRIX
  •   Prix de reconnaissance pour la contribution au rayonnement de la littérature de jeunesse, 2006 (pour l'ensemble de son œuvre
  •   Grand Prix de Poésie pour la Jeunesse 1989 (Jaffabules)

DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

L’histoire de ce livre ne commence pas par « Il était une fois », mais par « Il y a des lunes et des lunes, dans un pays de légendes ». Ainsi, Pierre Coran nous fait-il entrer dans le monde des contes, où le jeune prince Siegfried, arrivé en âge de se marier, tombe follement amoureux d’Odette, une mystérieuse jeune femme victime d’une terrible malédiction : pour avoir refusé d’épouser un sombre sorcier, elle a été métamorphosée en cygne et ne retrouve son apparence humaine qu’une fois la nuit tombée. Le prince fait le serment de délivrer Odette et de l’épouser. C’est sans compter sur l’ingéniosité malfaisante du sorcier et de sa fille Odile, au plumage aussi noir que l’âme de son père, mais en tout point semblable à Odette, le cygne blanc.Vous…


Le Carnet et les Instants

L’auteur montois Pierre Coran, ancien instituteur et directeur d’école, a choisi d’entièrement consacrer son dernier recueil de poèmes, Chats rimés, aux matous de tous poils. Le chat comme inspiration animalière, certes, mais aussi comme exercice stylistique puisque la sonorité du mot donne sa tonalité à l’ensemble des textes de ce livre, lui conférant une belle cohérence.

Chat qui loupe La chaloupe Est par l’eau chamboulé

D’autres bestioles viennent rejoindre les chats de gouttières, chats de salon, chats gourmands et autres félins : le chien chatouillé, le rat dont a ri le chat Hilary, et les inévitables souris. Comme d’habitude avec Pierre Coran, c’est ludique, joyeux, rythmé. Les poèmes invitent à faire jouer la langue avec les enfants.…


Le Carnet et les Instants

Sous quelle forme aborder certains textes du patrimoine théâtral avec les enfants ? Que montrer lorsqu’il s’agit de tragédies dont ils ne sont au départ guère le public cible, mais qu’il faudra néanmoins illustrer ? Au sein des éditions Père Castor, en matière d’adaptations, on peut se fier sans sourciller au duo formé par le poète et romancier montois Pierre Coran et l’illustratrice Charlotte Gastaut. En 2015, ils s’étaient déjà tous deux attaqués, pour la même maison d’édition, à l’opéra de Mozart avec un livret de Schikaneder : La Flûte enchantée, autre récit où l’amour se voit contrarié. En 2008, pour Gautier-Languereau, c’est une histoire originale de Pierre Coran qui les avait réunis : Le Prince Hibou. Une façon de poser les bases de leur…


Le Carnet et les Instants

On savait Pierre Coran poète. Avec ce recueil de maximes, on le découvre philosophe. Au fil de sa prolifique carrière d’écrivain jeunesse, cet ancien directeur d’école a joué, de recueil en album, avec les lettres, les sons, les mots, et a surtout mis le tout à hauteur d’enfants. Il leur montre mieux que personne que la langue française est un grand terrain de jeu et les invite à venir s’y amuser. Et il suffit de voir ce poète à l’œuvre en animation pour constater que cela marche ! Dans son ABC du petit philosophe signé avec Aurélia Fronty, en cent-quatre petits poèmes, il invite à réfléchir, évoque, fait rire, surprend.Du A d’Arbres (Il est des arbres morts / plus beaux qu’aux temps des sèves) au Z de Zéros (Entre les zéros et les héros / La moindre…


Le Carnet et les Instants

Difficile de ne pas succomber à Amuserimes, dernière parution du prolifique poète et romancier montois, déjà auteur d’Inimaginaire, dans le même registre. D’une manière dont il a le secret, Pierre Coran nous livre un recueil de septante-et-un courts poèmes qui jonglent de façon enjouée avec les mots et les sons. Lui qui connait si bien les enfants (il fut instituteur et directeur d’école) excelle dans l’art de s’adresser à eux par l’écriture. Les mots jouent les acrobates, au ping-pong, à cache-cache et invitent à entrer dans la danse. Le tout est charmant, rigolo et joyeux.L’ouvrage s’ouvre sur le délicieux « Pour faire un poème », dans lequel Pierre Coran livre sa recette secrète aux apprentis et apprenties poètes. Plus loin « Crottin canin » parlera…


Le Carnet et les Instants

Pierre Coran, auteur incontournable en littérature jeunesse, a déjà réalisé plusieurs adaptations de textes majeurs du théâtre ou de ballet pour la jeunesse : citons par exemple  l’album Roméo et Juliette (chez Flammarion, avec des illustrations de Charlotte Gastaut) et plus récemment, Le lac des cygnes (également chez Didier jeunesse), un livre-cd où le texte de Pierre Coran était déjà accompagné des magnifiques peintures à l’huile de l’artiste français Olivier Desvaux.Cette belle collaboration entre Pierre Coran et Olivier Desvaux se renouvèle et donne lieu à une adaptation de Giselle, un ballet romantique du compositeur Adolphe Adam, auteur aujourd’hui relativement oublié du grand public. Conté par Nathalie Dessay, le texte adopte une forme classique, avec un…


Le Carnet et les Instants

Comme son titre l’indique, cet enthousiasmant roman de Pierre Coran est un livre d’aventures. Il y raconte celles du petit Simon, fraîchement admis dans la bande des grands de son village, surnommés les Pièces-à-Trou, dont il va désormais partager les jeux, défis et exploits. Il y a quelque chose de l’ambiance de La guerre des boutons dans ce récit d’un groupe de gamins s’organisant dans la bataille, si ce n’est qu’ici, le conflit est bien plus sérieux et leur est imposé. Leur enfance dans la campagne montoise va en effet bien vite être bouleversée par l’arrivée de troupes allemandes : nous sommes en pleine période d’Occupation et le quotidien des jeunes garçons et de leur famille va en être radicalement changé. Tous vont apprendre à vivre en côtoyant…


Le Carnet et les Instants

Quand deux générations se rejoignent autour d’une passion commune pour la nature, cela donne un album de grand-format, à la facture magnifique, que le lecteur découvre de A à Z, au travers des rêves les plus fous d’animaux.Encore un abécédaire, penserez-vous ? Le déroulé est connu: vingt-six lettres à parcourir. Rien de bien spécial… et pourtant, dans cet alphabet animalier, l’illustration délicate d’Iris Fossier qui s’articule sur la double page, rappelle et renforce adroitement les mots de son ainé, le poète Pierre Coran. L’artiste française quarantenaire a de multiples talents (sculptrice, peintre…) et nous propose des gravures riches de détails et de précision, comme posées sur des éléments de décor en papier découpés de manière nette.Avec une grande…


Le Carnet et les Instants

La tentation est grande, lorsqu’il s’agit de Pierre Coran, d’en appeler aux chiffres et de mesurer avec cérémonie la longévité et l’envergure d’une carrière poétique exemplaire. Cette politesse sonnerait pourtant faux, face à une œuvre dont il semble que chacun des romans ou recueils soit écrit comme un premier livre. Cette primeur soigneusement entretenue, ludisme d’Inimaginaire ou de Jaffabules, esprit d’enfance des Aventures des Pièces-à-Trou, investit chaque nouvelle publication d’une exigence secrète de simplicité et d’émerveillement. Les rêveries, paysages et traversées de Mosaïques pour le jour qui vient se montrent positivement à la hauteur de cette exigence.Je cultive mes utopies.À la façon des fleurs de serre,Qui ambitionnent, en leur repère,Les…


Le Carnet et les Instants

Il existe bel et bel des artistes-monstres, dont le seul nom peut tenir à distance par le gigantisme de leur œuvre, l’immensité de leur talent, la complexité de leur biographie. Wagner fait partie de ces élus. Approcher son univers intimide, décourage parfois malgré la fascination exercée, de la même façon que l’on hésiterait peut-être à flirter avec une walkyrie croisée dans un bar. Et c’est en cela qu’un album comme Siegfried et le dragon facilite le défi avec un naturel désarmant : le massif devient élégant, la résistance se fluidifie, l’obscur s’illumine.Pierre Coran raconte, dans la langue des contes, un épisode de la vie de Siegfried initialement narré dans L’anneau du Nibelung du compositeur allemand. Ce dernier puisait lui-même son inspiration dans…


Le Carnet et les Instants

Deux petits livres de poésie pour la jeunesse viennent de paraitre aux éditions Rue du monde. Le premier, Une seconde, papillon !, est écrit à quatre mains par deux poètes de la même famille, Pierre Coran et son fils Carl Norac. C’est un événement, puisqu’il s’agit pour eux d’une première expérience collective d’écriture partagée. Habités par une inspiration commune, ils captent la poésie dans chaque instant de la vie véritable et essentielle. Puissamment positifs, les poèmes évoquent le temps qui passe, le hasard, la réalité, l’enfance, le rêve. Au fil des pages, s’écrit un dialogue unique et poétique entre un père et son fils, une transmission de ce qu’il faut regarder intensément et rêveusement pour appréhender le visible :Mon père m’apprit que…