Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont traditionnellement attribués lors d’une cérémonie en présence de la Ministre, des lauréats et lauréates. Cette année, étant donné les restrictions sanitaires, la remise des prix, initialement prévue au théâtre 140, se déroulera en ligne. Retransmise sur Objectif plumes et sur la page facebook de notre portail, la rencontre entre les lauréats, les journalistes et la Ministre ont eu lieu sur la plate-forme webex (un équivalent de « zoom ») ce mardi 1er décembre, à 12h.

Une reconnaissance précieuse pour les auteurs

Initiés sous d’autres formes dès 1924 pour certains d’entre eux, les prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles récompensent aujourd’hui aussi bien les auteurs débutants que les écrivains confirmés. Ils distinguent également les personnes qui par leurs publications, leurs recherches ou leur action ont participé au rayonnement de nos lettres en Belgique et à l’étranger.

Une façon pour la Fédération Wallonie-Bruxelles de participer à la promotion des œuvres et, à travers elles, de celles et ceux qui leur donnent vie et qui, dans le contexte que nous connaissons, particulièrement difficile pour l’édition et les auteurs eux-mêmes, prend une coloration toute particulière. La remise des prix était d’ailleurs mise en avant dans le cadre de la campagne Lisez-vous le belge, lancée au mois de novembre, en vue de donner un bol d’air aux maisons d’édition et aux auteurs belges.

 

Les Prix littéraires 2020

Les Prix attribués en 2020 étaient les suivants:

  • Le Prix quinquennal de Littérature
  • Le Prix de la première œuvre en langue française (décerné chaque année)
  • Le Prix de la première œuvre en littérature jeunesse (décerné chaque année)
  • Le Prix de la première œuvre en bande dessinée (décerné chaque année)
  • Le Prix triennal de Poésie en langue française
  • Le Prix triennal de l’Essai
  • Le Prix triennal de Poésie en langue régionale endogène
  • Le Prix de la première œuvre en langue régionale endogène
  • Le Prix Léo Beeckman – Prix triennal du rayonnement des Lettres belges à l’étranger

 

Caroline Lamarche reçoit le Prix quinquennal de Littérature

Ce prix prestigieux, appelé également « Prix de couronnement de carrière », célèbre l’ensemble de l’œuvre d’un auteur ou d’une autrice importante pour notre littérature. Le jury a salué les qualités littéraires de l’œuvre de Caroline Lamarche, ainsi que son engagement : «  L’autrice est une femme de lettres engagée, attentive à toujours garder sa qualité littéraire, sans céder à des effets de facilité. Il y a, dans son écriture une grande finesse et une attention ainsi qu’un véritable attachement à la littérature.»

Caroline Lamarche succède au palmarès à Jean Louvet & Jean-Marie Piemme, primés en 2015.

À noter que Caroline Lamarche avait reçu en 2019 un autre prix de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Prix triennal de la prose en langue française pour son roman Dans la maison un grand cerf. Également en 2019, elle a  reçu le Prix Goncourt de la nouvelle pour son recueil Nous sommes à la lisière.

 

Dominique Goblet reçoit le Prix Atomium Fédération Wallonie-Bruxelles

Ce prix récompense un auteur ou une autrice en bande dessinée pour l’ensemble de sa carrière.

Le Jury souligne que Dominique Goblet a participé au renouvellement de la création en bande dessinée en Belgique francophone et qu’elle contribue aussi à assurer sa visibilité au plan international. Dominique Goblet est une des premières femmes à s’être affirmée dans le milieu de la création indépendante de Belgique francophone. Elle a contribué et contribue encore à ouvrir la voie à de nombreuses créatrices. 

Dominique Goblet a récemment publié L’amour dominical (avec Dominique Théate) et Plus si entente (avec Kai Pfeiffer).

Dominique Goblet succède au palmarès de ce prix à David Vandermeulen, couronné en 2019

 

Une première récompense pour l’autrice jeunesse Sandra Edinger

Sandra Edinger reçoit le prix de la première œuvre pour Le grand débordement, publié chez Winioux. Il s’agit d’un ouvrage très atypique, qui propose deux récits, différents, mais parallèles, dotés d’un texte quasiment identiques et qui sont consignés dans un livre réversible, avec deux couvertures principales. Le jury a apprécié l’originalité du concept et le caractère inattendu de cette création.

SANDRA EDINGER – Prix de la Première Œuvre en Littérature de Jeunesse 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Sandra Edinger succède au palmarès à Gaya Wisniewski, récompensée en 2019 pour Mon bison.

 

Prix de la première œuvre : un recueil de poésie et un roman à l’honneur

Ce prix est attribué à la fois à Maud Joiret pour son recueil poétique Cobalt et à Claire May pour son roman Oostduinkerke.

Dans Cobalt, l’écriture de Maud Joiret oscille entre rage, férocité et justesse. Il s’agit d’une poésie débridée et moderne qui interroge le monde. Oostduinkerke est un récit à la trame poétique qui questionne l’identité, ce qui la fonde, ce qui la rend fragile. C’est la singularité de ces deux écritures qui a attiré l’attention du jury et l’a conduit à recommander de primer simultanément ces deux autrices, actives dans deux genres différents.

 

MAUD JOIRET – Prix de la Première Œuvre en langue française 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Maud Joiret et Claire May succèdent au palmarès à Harold Schuiten, primé en 2019 pour son récit Tu vas aimer notre froid. Un hiver en Yakoutie.

 

La Prix de la première œuvre en bande dessinée pour Aurélie Wilmet

C’est le titre Rorbuer d’Aurélie Wilmet, publié chez Super Loto Éditions qui a été récompensé. Dans ce roman graphique muet qui prend place dans un village côtier du Grand nord, le lecteur bénéficie d’une grande liberté pour construire sa propre interprétation. Le jury a apprécié « le dessin qui témoigne déjà d’une grande maturité » et la capacité de l’autrice « à faire ressentir les atmosphères ». Des débuts en bande dessinée très prometteurs pour cette jeune autrice, donc.

AURELIE WILMET – Prix de la Première œuvre en Bande dessinée 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Aurélie Wilmet succède au palmarès au duo Romane Armand et Éléonore Scardoni, primées en 2019 pour Forgeries (tome 1).

 

Le Prix triennal consacre la poésie de Marc Dugardin

Le Prix triennal de Poésie en langue française met à l’honneur l’auteur Marc Dugardin pour son recueil Lettre en abyme, paru aux éditions Rougerie en 2016. Le jury a souhaité mettre en évidence ce titre, qui est « un des recueils les plus forts de l’auteur » : « la combinaison de l’hommage à la mère, universel, et de la recherche sur ce qu’est la poésie, fait de ce livre un ouvrage susceptible de toucher à la fois un public érudit et le grand public ».

MARC DUGARDIN – Prix triennal de Poésie en langue française 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Marc Dugardin succède au palmarès à Françoise Lison-Leroy, primée en 2017 pour son recueil Le silence a grandi.

 

L’histoire de l’édition belge, sujet d’un essai primé

Le Prix triennal de l’Essai est attribué à Pascal Durand et Tanguy Habrand pour leur livre Histoire de l’édition en Belgique (XVe-XXIe siècle), paru aux éditions Les Impressions Nouvelles en 2018. Cet ouvrage de synthèse remet en perspective les grandes tendances de l’édition belge. Le jury a apprécié la grande qualité de cet ouvrage de référence « qui manquait à l’historiographie littéraire belge » et « qu’on lit et relit avec plaisir ».

PASCAL DURANT & TANGUY HABRAND – Prix triennal de l’essai 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Pascal Durand et Tanguy Habrand succèdent au palmarès à Christine Aventin, primée en 2017 pour son livre Breillat des yeux le ventre.

 

Le Prix triennal de Poésie en langue régionale endogène

C’est l’autrice Jacqueline Boitte qui remporte ce prix pour son œuvre Èstwales, qui vient de paraître chez Tétras-Lyre, dans la collection « De Wallonie ».  Le recueil, composés de textes écrits en wallon, décline le thème de l’étoile et met en avant des valeurs essentielles comme la solidarité et l’attention portée à chacun. Le jury a apprécié« cette poésie engagée, mélange d’humanité et de tendresse voire même de révolte ».

JACQUELINE BOITTE – Prix triennal de Poésie en langue régionale endogène 2020 from Cinémathèque Fédération W-B on Vimeo.

Jacqueline Boitte succède au palmarès à Dominique Heymans, primé en 2017 pour Pleuves et déjà publié dans la collection « De Wallonie » chez Tétras-Lyre.

 

Le Prix de la première œuvre en langue régionale endogène récompense Anne Blampain

Anne Blampain, originaire de Marcinelle, a été récompensée pour son texte Dji routeu sins mouv’ter, qui aborde la catastrophe du bois du Cazier en la mettant en lumière par le vécu d’une enfant. Un texte émouvant, à la narration fluide et l’approche originale, qui a séduit le jury.

Anne Blampain succède au palmarès de ce prix à Éric Monaux, couronné en 2019 pour son texte Djan.

 

Le Prix Léo Beeckman – Prix du rayonnement des Lettres belges à l’étranger

La Compagnie PMVV le grain de sable (France), représentée par Philippe Müller et Vincent Vernillat pour ses Rencontres d’été théâtre & lecture en Normandie.

La compagnie PMVV Le grain de sable succède au palmarès à Ryszard Siwek (Pologne) pour ses nombreuses études consacrées à la littérature belge.

En savoir + sur les œuvres primées :

Dans la maison un grand cerf

« Un livre autour de la mort du père. Mais aussi de l’amour porté à certains hommes et du refuge que ces aventures poursuivent. Autant de variations sur le thème d’une chasse éternelle. Cerf,…

Nous sommes à la lisière

Un recueil de nouvelles qui interroge avec force aussi bien l’humanité en elle-même que son rapport à l’animal et à la nature.

L'amour dominical

Les aventures de Hulk Hogan, d'une femme à barbe bleue et d'un orthodontiste criminel.

Plus si entente

Dans un désordre indescriptible, une femme seule, entre deux âges, cherche des hommes sur un site de rencontre. Dans ce monde fantasmatique où tout est possible, elle se vit maîtresse d’un grand jeu érotique…

Le grand débordement

Alors que la petite Lili s'apprête à croquer dans une pomme, il se met à pleuvoir. Une pluie diluvienne qui s'installe. Et c'est l'inondation, le grand débordement comme dit le titre. Les habitants…

Cobalt

Tout est mise en rythme des pulsations, de lamarche, des flux, de l’emprise. Quête et fuite, la poésie est ecchymose. Traquer les indices de la survie, et en exhiber les traces, après. Cobalt est lerécit d’une obsession calibrée…

Oostduinkerke

Assise. La dune dans mon dos et devant – brune et cavalière – la mer du Nord. Je crois que c’est comme ça qu’il me faut commencer mon récit. Avec ces phrases, cet incipit. On dit que les premiers mots ont de l’importance.…

Rorbuer

Rorbuer est une bande dessinée à I’intention du lecteur désireux de se plonger dans une expérience visuelle et mystique au cœur d’un village perdu du Grand Nord. L’histoire prend place au sein d’un village côtier nordique…

Lettre en abyme

Poème écrit sous une forme épistolaire et adressé à Juan Gelman (1930-2014), exprimant l'absence et le manque de l'écrivain tant admiré. Dans ce texte, l'auteur s'adresse également à sa propre mère pour évoquer…

Histoire de l’édition en Belgique : (XVe-XXIe siècle)

Depuis l’Histoire du livre et de l’imprimerie en Belgique publiée dans l’entre-deux-guerres par le Musée du Livre,…

Èstwales

Organisé autour du thème de l’étoile, tant la tristement célèbre étoile jaune apparue pendant la seconde guerre mondiale que la bonne étoile qu’il importe à chacun de suivre, ce recueil de poèmes ne cache pas son engagement…

Dji routeu sins mouv’ter

La thématique de la catastrophe du bois du Cazier est mise en lumière par le vécu d’une enfant et traitée avec des ritournelles et une narration fluide qui suit le cortège funèbre.

En savoir + sur les auteurs :

Caroline Lamarche

Née à Liège en 1955, licenciée en Philologie romane de l’Ulg, titulaire du Prix Robert Goffin 1990 pour ses premiers poèmes, Caroline Lamarche entre en littérature avec un recueil de nouvelles J’ai cent…

Dominique Goblet

Née en 1967 à Bruxelles, Dominique Goblet est un grand nom de cette nouvelle génération d’auteurs belges francophones. Ayant étudié l’illustration à l’Institut Saint-Luc (Bruxelles), elle participe, entre…

Sandra Edinger

Née le 22 décembre 1983 à Pithiviers, France Master Arts plastiques visuels et de l'espace, gravure, ANSAV La Cambre, Bruxelles Je joue avec le texte et l’image jusqu’à ce qu’ils se répondent parfaitement.…

Maud Joiret

Maud Joiret est née en 1986 à Bruxelles. Chroniqueuse notamment pour Le Carnet et les Instants, elle est programmatrice littéraire. Cobalt est son premier recueil de poésie. Quelques textes ont paru aussi pour la revue…

Claire May

Née en 1991, Claire May est d’origine belgo-suisse. Elle vit au pied du Jura et passe ses vacances d’été au bord de la mer du Nord. Après un diplôme de biologie, elle suit des études de médecine, discipline qu’elle…

Aurélie Wilmet

Aurélie Wilmet est née en 1991 à Bruxelles et est auteure de bande dessinée. Elle obtient un bachelier en Illustration à l’Esa Saint-luc Bruxelles et ensuite un master dans le pôle narration spéculative de l’ERG.…

Marc Dugardin

Né à Bruxelles en 1946, Marc Dugardin habite actuellement à Namur, où s’est déroulée la plus grande part de sa vie professionnelle (comme éducateur spécialisé puis dans l’Enseignement de promotion sociale). Il…

Pascal Durand

Pascal Durand est professeur à l’Université de Liège, où il dirige le Centre d’Étude du Livre Contemporain. En juillet 2001, il a co-dirigé le colloque international de Cerisy-la-Salle sur Pierre Bourdieu.…

Tanguy Habrand

Tanguy Habrand est licencié en Langues et Littératures romanes, et titulaire d’un DEA interdisciplinaire en Philosophie et Lettres (orientation Sciences du Livre). Assistant et maître de conférences au sein du…

Jacqueline Boitte

Régente littéraire de formation, elle a enseigné le français, l'histoire et la morale. Comédienne depuis 50 ans en langue régionale et en français. Actuellement membre du " Studio Théâtre de La Louvière",…

Anne Blampain

Née en 1947, Anne Blampain a grandi à Marcinelle dans une famille de cinq enfants entre un papa menuisier qui l’initiait au travail du bois et une maman qui lui apprenait le tricot, la couture et la broderie. Anne…