Dji routeu sins mouv’ter


RÉSUMÉ

La thématique de la catastrophe du bois du Cazier est mise en lumière par le vécu d’une enfant et traitée avec des ritournelles et une narration fluide qui suit le cortège funèbre.


PRIX
  Prix de la première œuvre en langue régionale, 2020

À PROPOS DE L'AUTEUR
Anne Blampain
Auteur de Dji routeu sins mouv’ter
Née en 1947, Anne Blampain a grandi à Marcinelle dans une famille de cinq enfants entre un papa menuisier qui l’initiait au travail du bois et une maman qui lui apprenait le tricot, la couture et la broderie. Anne Blampain a exercé différents métiers: informaticienne et puis professeur de sciences en classes vertes, mais a aussi été monitrice à l'Adeps et ensuite pigiste, pour boucler ses fins de mois pendant ses études de géologie ou entre deux contrats d'informatique. Maintenant qu’elle est pensionnée, elle suit des cours de promotion sociale. Il y a deux ans, un cours de langue wallonne a été ouvert à Charleroi.  Elle a bien progressé en grammaire et en orthographe wallonnes et a présenté un texte pour le "Prix de la première oeuvre en langue régionale endogène".  Depuis lors, elle écrit aussi pour "Èl Bourdon", l'organe officiel de l'Association littéraire wallonne de Charleroi.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Dji routeu sins mouv’ter"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9139 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Li batreye des cwate vints

En 1994, l'auteur a lancé un groupe de conversation en wallon où il souhaite que…

Gaumoiseries

C'était l'époque où l'on chantait, où l'on jazzait, où l'on patoisait, où l'on dialectisait...C'était…

Li Rantoele - L° 85 - 2-2018 - Ervinowe do (bon) tins 2018

Sommaire • Beldjike beldjikinne: dire pardon ås Walons? par Lucien Mahin • Walonreye. Nosse comene dit « Oyi…