La fantasy belge se porte bien : la preuve par neuf

Apparue à la fin du 19e siècle, la fantasy serait née des craintes suscitées par la révolution industrielle. Ancré dans le merveilleux, le genre a longtemps été associé à une contestation de la modernité. Aujourd’hui, depuis le succès des Harry Potter, celui des adaptations de Tolkien et la déferlante Game of Thrones, la fantasy est à la mode. Mainstream, se serait-elle affadie ? Il n’en est rien. Pour nous en convaincre, entamons un tour d’horizon de ces littératures de l’imaginaire1 écrites près de chez nous avec le portrait de neuf auteurs et autrices.

 

Christelle Dabos

Les hasards de l’alphabet nous font entamer notre périple en compagnie d’un phénomène des lettres belges… C’est une provocation bien sûr, mais pour ceux qui l’ignorent, l’autrice de La Passe-miroir réside en Belgique depuis quinze ans maintenant. Biberonnée aux Yoko Tsuno, Christelle Dabos s’est si bien acclimatée en nos terres septentrionales que les lecteurs belges découvriront dans La passe-miroir quantité d’éléments familiers. Cette saga imaginée dès 2007 mais révélée six ans plus tard à l’occasion d’un concours organisé par Gallimard jeunesse, s’est achevée avec la parution du quatrième tome en décembre 2019. En plus de se téléporter à travers les miroirs, la discrète Ophélie peut lire le passé des objets rien qu’en les touchant… Un mariage forcé l’éloigne des siens et la précipite dans des intrigues où elle jouera un rôle essentiel. Au fil de ce cycle passionnant, le personnage gagne en épaisseur et le lecteur découvre un univers d’une grande richesse. Les droits ont été achetés par vingt-cinq éditeurs internationaux et le cap du million d’exemplaires vendus pourrait être franchi cette année : c’est dire l’engouement suscité par les aventures d’Ophélie. Le cycle est clos, et malgré les invitations qui lui sont faites, Christelle Dabos en restera là. Non que ce personnage l’ait épuisée – ces années d’intime compagnonnage lui laissent un souvenir extraordinaire –, mais elle apprécie d’être libérée aujourd’hui des contraintes éditoriales liées à ce projet au long cours. Pour reprendre sa belle formule, elle vit désormais ses moments de création « en mode bac à sable », dans le bonheur et sans rien s’interdire. Il nous tarde évidemment de la retrouver.

Lire son interview

 

Anne-Sophie Devriese

Il semblerait que la Belgique, terre de l’étrange, soit aussi terre d’accueil pour les autrices et auteurs de fantasy : Anne-Sophie Devriese, française elle aussi, est établie chez nous depuis presque vingt ans. Vous ne la connaissez pas encore, mais pour ce que nous en avons découvert, son roman Biotanistes, à paraitre sous peu (ActuSF, Naos, 2021), fera parler de lui. En tout cas, il entre en résonnance avec des thèmes essentiels : l’environnement, la mémoire et la place des femmes dans la société.

Lire son interview

 

Sara Doke

Dire que Sara Doke est une grande voix de la fantasy n’est pas mentir. C’est un bonheur de la lire, mais aussi de l’entendre, notamment lorsqu’elle évoque la représentation des minorités dans la science-fiction, le sujet d’un essai à paraitre bientôt. Elle a traduit plusieurs grands noms des littératures de l’imaginaire – G.R.R. Martin, Paolo Bacigalupi, James Morrow… – et est l’autrice de deux recueils, Techno Faerie (Moutons électriques, 2016) et L’Autre Moitié du ciel (Mü, 2019). Elle a dirigé un ouvrage consacré à l’influence de la mythologie celte sur la culture populaire (Celtes ! Panorama de l’imaginaire celtique, Les Moutons électriques, 2020). La Complainte de Foranza, son premier roman, est paru aux Éditions Leha en 2020. Une incontournable vous disais-je !

Lire son interview

 

Katia Lanero Zamora

La Machine de Katia Lanero Zamora

Entrée en littérature il y a dix ans avec les Chroniques des hémisphères (Les Impressions nouvelles, trois tomes, 2012-2014), cette Liégeoise a publié depuis Les Ombres d’Esver (ActuSF, 2018). Katia est aussi l’autrice de nouvelles remarquables : il faut lire Les draps de noces (publiée dans le recueil Nouvelles de Belgique), Oasis ou La Flotte – un texte paru dans le journal Libération, disponible en ligne ici –, pour se convaincre qu’elle est à l’aise dans tous les genres et tous les formats.

On peut entendre aussi de belles mises en voix d’Oasis et de La Flotte ou découvrir les podcasts auxquels elle a collaboré, Doulange (sur Youtube et Auvio, 10 épisodes de 10 minutes) et Sisyphe heureux, un récit proposé pour la série Nos héros produite par Musiq3.

Réjouissez-vous : le premier tome de La Machine est sorti en février 2021. Convenons déjà que la couverture est superbe.

Lire son interview

 

Thomas Lavachery 

Pour Thomas Lavachery, 2021 sera une année de relâche, pour la fantasy du moins. Il faut dire qu’avec la saga de Bjorn le morphir (huit tomes, adaptés en BD), la série des Tor pour les plus jeunes lecteurs (Tor et le cowboy doit paraitre en avril 2021, la relâche est relative), Ramulf et Le voyage de Fulmir, Thomas Lavachery est descendu à la mine plus souvent qu’à son tour. Ses textes et illustrations comptent parmi les pépites de la littérature jeunesse en Belgique et ce n’est pas pour rien qu’il a été honoré du Grand prix triennal de littérature de jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Quantité d’interviews passionnantes sont accessibles sur Objectif plumes et sa nouvelle Jim Benett est accessible ici, au format PDF ou lue par l’auteur lui-même. Ceux qui douteraient du caractère addictif de ses romans peuvent tenter d’abandonner Ramulf en cours de lecture – c’est impossible ! Ce récit dense et passionnant reparait bientôt en collection poche, mais avant cela et dans un format beaucoup plus court, ne ratez pas Le cercle qui sortira en mars chez Esperluète.  Ce court texte de fiction est une célébration pleine de fraicheur des vertus de l’imaginaire et une invitation à changer notre regard sur la réalité qui nous entoure. Pour que votre bonheur soit total, il sera lui aussi accompagné des illustrations de l’auteur.

Lire son interview

 

Stefan Platteau                          

Stefan Platteau est un auteur qui en impose : les épais volumes des Sentiers des Astres (Jaunes yeux, le quatrième tome, paraitra en avril) peuvent intimider, mais sa fantasy épique est portée par une écriture impeccable, un talent qui lui vaut de compter parmi les tout grands des littératures de l’imaginaire en langue française. Dévoreur revisite subtilement le mythe de l’ogre et Le Roi cornu explore les fondements des Sentiers des astres : ces deux récits disponibles en un volume sont une belle porte d’entrée dans son univers.

Lire son interview

 

Damien Snyers

Passionné de musique et de tout ce qui touche à l’imaginaire, Damien Snyers puise son inspiration dans quantité d’univers – cela va du cinéma d’action façon Soderbergh ou Ritchie, aux jeux vidéo, en passant par les séries et les grands noms de la SF. S’il faut absolument placer La Stratégie des as dans des cases, disons que cela donne une fantasy mâtinée de polar et de steampunk. Comment qualifier un récit qui commence avec un concours de bière, se poursuit en casse du siècle et où se croisent elfes, demi-elfes, humains et trolls ? C’est enlevé, haletant, truffé d’humour aussi, et pourtant les personnages évoluent dans un monde où l’exclusion et la fracture sociale résonnent subtilement avec le nôtre. Du grand art ! Et cela tombe bien parce que Ex Dei, la suite de La Stratégie des as est paru le même jour que La Machine de Katia Lanero Zamora : il faudra choisir par lequel commencer…

Lire son interview

 

Ukko

Pour cet auteur aussi, 2021 sera une année importante. Le cycle commencé en 2016 avec Un orc nommé Bâtard, s’enrichira d’un troisième tome, annoncé pour septembre chez Alice éditions. Publier de la Dark Fantasy est un pari audacieux pour une maison d’édition associée à la littérature jeunesse, car si les ados se plongeront avec bonheur dans cette série, elle n’a pas été imaginée pour ce public spécifique. Comme beaucoup d’auteurs aujourd’hui, Ukko s’empare des codes de la fantasy pour leur donner de la profondeur et du réalisme. Ces aventures mettant en scène des orcs sont passionnantes en tant que telles, mais aussi parce qu’elles permettent de réfléchir sur les rapports entre les individus et leurs communautés. Son inspiration, Ukko la nourrit de solides connaissances sur les peuples « primitifs » et la préhistoire, et elle doit beaucoup aussi à l’univers des jeux de rôle.

Lire son interview

 

Cindy Van Wilder

Traductrice de formation, Cindy Van Wilder trempe sa plume dans l’encre de la fantasy depuis quelques années et cela lui a valu de beaux succès. Après les quatre tomes des Outrepasseurs (Gulf Stream, 2014-2017, les trois premiers tomes sont réédités au Livre de poche), la série Terre de brume (deux tomes, Rageot, 2018 et 2019) a reçu un accueil enthousiaste, au point que le service Fiction digitale de la RTBf a décidé d’en réaliser une adaptation sonore bientôt disponible en podcast. Outre cette webfiction, 2021 verra aboutir plusieurs projets de cette autrice prolifique. Elle est le vent furieux, un recueil de nouvelles auquel elle a contribué avec d’autres autrices françaises, vient de paraitre chez Flammarion : une version engagée et enragée des littératures de l’imaginaire puisque ces autrices, emmenées par Marie Pavlenko, prêtent leur plume à une Dame Nature trop longtemps malmenée et résolue à faire goûter sa fureur aux hommes. A l’instar de Memorex (2016) ou La lune est à nous (2017), #Tousdebout (Hugo Roman, 2021) permettra d’apprécier combien Cindy Van Wilder est à l’aise dans tous les genres. Pour vous en convaincre, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Bela pour y lire Ligne de vie, un texte d’une extrême délicatesse.

Lire son interview

 

                                                                                                                                             ***

En guise de conclusion, tentons un plaidoyer. Certes, la fantasy se défend bien toute seule, son succès en témoigne, et l’époque où les bibliothécaires accueillaient avec circonspection des titres pour la plupart anglo-saxons est désormais révolue. Il s’agit plutôt de titiller la curiosité de celles et ceux qui voudraient découvrir d’autres routes que celles, fort fréquentées, du Seigneur de anneaux ou des Harry Potter.

La fantasy est traversée de toute une série d’influences : films, séries, musique, BD, mangas… Loin d’être une littérature de niche qui fonctionnerait uniquement en s’appuyant sur ses codes propres, elle est en prise directe avec la culture contemporaine.

Par ailleurs, les mondes imaginaires auxquels elle mène sont particulièrement riches. Ses personnages et créatures doivent beaucoup aux mythes, aux traditions et aux contes du monde entier, mais auteurs et autrices s’en inspirent avec une grande liberté, et pour les plus talentueux, en renouvelant les codes. Il suffit de découvrir quelques romans parmi ceux que nous avons cités pour réaliser à quel point on est loin d’une littérature formatée !

Leur créativité, les auteurs et autrices la mettent au service de personnages confrontés à des situations extraordinaires et qui se distinguent par leur combativité. Héros et héroïnes sont par ailleurs souvent en décalage par rapport à leur communauté, ils découvrent l’altérité, refusent les assignations qu’on leur impose… Ce sont des personnages auxquels les jeunes peuvent s’identifier et qui les aident à se construire.

Ce n’est évidemment pas une surprise pour les lectrices et lecteurs familiers des univers de Tolkien ou G.R.R. Martin, mais ce sera sans doute une découverte pour les autres : la fantasy revêt une dimension politique importante. Cela vaut pour quantité de sujets au cœur de ces récits : le rapport à la nature et la défense de l’environnement, les croyances, les assignations genrées, et la liste est loin d’être close… Les littératures de l’imaginaire ouvrent au lointain, à l’ailleurs, et paradoxalement peut-être, au tout proche et au contemporain.

Enfin, la fantasy est un formidable laboratoire d’écriture. La plupart des autrices et auteurs le disent : ils ont bénéficié des conseils avisés et des encouragements de leurs pairs. Beaucoup ont démarré avec les fanfictions (des histoires inspirées d’un univers de prédilection) et ils se sont pris au jeu. La Plume d’Argent, CoCyclics et l’association Tremplins de l’Imaginaire, Les Ardents de l’Imaginaire aussi, sont autant de communautés qui favorisent les échanges et le partage de textes. Des festivals comme Les Imaginales ou Trolls et Légendes drainent un large public et favorisent les rencontres. Ce qu’on aurait pu appeler une littérature de niche se révèle finalement un formidable vivier.


[1] Proposer une définition de la fantasy n’est pas simple. Auteurs et autrices se réclament plus volontiers des littératures de l’imaginaire, une catégorie moins restrictive. Pour d’autres développements, le lecteur peut se reporter au Dictionnaire de la fantasy d’Anne Besson (Vendémiaire, 2018) ou aux éléments de synthèse que nous proposerons dans notre dossier destiné aux enseignants.

 © Marc Wilmotte pour Objectif plumes, février 2021.

En savoir + sur les auteurs :

Christelle Dabos

Née le 16 janvier 1980 à Cannes (France) Brevet de bibliothécaire, Institut des Arts et Métiers, La Louvière Webmastering, Form@t21, La Louvière Les thèmes que j'aborde sont : la quête d'identité, le rapport…

Anne-Sophie Devriese

Mon gène de révoltée a muté vers l’hypokhâgne. J'ai préféré les lettres modernes et suis partie en Espagne rédiger un mémoire divergeant sur les ogres et les géants dans les contes. J’étais…

Sara Doke

Sara Doke a de multiples casquettes : traductrice, chroniqueuse, journaliste ou modératrice, autrice. Présidente du Prix Julia Verlanger (sous l’égide de la Fondation de France) ainsi que présidente d’honneur du SELF (Syndicat…

Katia Lanero Zamora

Née le 5 mars 1985 à Liège. Master en Métiers du livre, Ulg, Liège. Licence en Langues et Littératures romanes, Ulg, Liège.. Dystopie mêlée de magie, réalisme magique futuriste. Une cascade…

Thomas Lavachery

Né le 11 septembre 1966 à Bruxelles Licence en Histoire de l’Art et Archéologie, ULB, Bruxelles J’écris des romans d’aventures relevés avec une dose plus ou moins élevée de fantastique. J’ai suivi…

Stefan Platteau

Stefan Platteau est l’auteur francophone du surgissement mythique. Il revient aux fondations de la fantasy, à cet exotisme magique fait de splendeurs, de fascinations, de terreurs, où l’on tremble devant les dieux,…

Damien Snyers

Damien Snyers est né en 1987 en Belgique. Après un régendat en Français/FLE entamé (et abandonné en cours de route) il publie en 2016 « La Stratégie des as » aux éditions ActuSF, un roman mélangeant cambriolage,…

Ukko

Ukko a été nourri, dès l’enfance, par Jack London, Rudyard Kipling et Les Trois Mousquetaires, mais c’est la lecture de Tolkien et Frank Herbert qui l’a emporté dans l’univers de la SF et de la Fantasy, dont il n’est jamais revenu.…

Cindy Van Wilder

Née en Belgique, traductrice de profession, Cindy Van Wilder aime relever des défis et explorer de nouveaux horizons littéraires. Autrice touche-à-tout, ayant à coeur de mettre la diversité du monde qui l’entoure…