Marcel Moreau


PRÉSENTATION
Marcel Moreau est un écrivain belge de langue française né en 1933. Il perd son père à l'âge de quinze ans et arrête quelques temps plus tard ses études. Il pratique alors divers métiers pour subvenir à ses besoins. Il entre au journal Le Peuple comme aide comptable, puis, en 1955, devient correcteur au Soir à Bruxelles. Il correspond avec des écrivains comme Mauriac ou Camus et en 1959, il fait une rencontre majeure, celle de Nietzsche, qu’il appellera bientôt son « professeur ». En 1963, il publie son premier roman « Quintes ». Après la parution de celui-ci, il ne cesse d’écrire. Son travail est rythmé par de nombreux voyages : URSS, Inde, Cameroun, Chine, Iran, Népal, Canada, Mexique, États-Unis ,... Il reçoit le Prix Maeterlinck en 1994. Il décède avril en 2020, à Paris.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Écorché du verbe, écorché de la vie, Marcel Moreau mène depuis le début des années 1960 l’écriture dans la contrée des spasmes. Les nerfs de son écriture au sens d’un principe actif qui la féconde ont pour noms le rythme ­­— le rythme en tant que grondement de vie, de lave, de bave —, la rupture avec les instances de l’ordre et de la raison, leur subversion par les humeurs de la langue et du corps, l’invention d’une langue matérielle qui ne mime pas les intensités pulsionnelles mais s’y coule.

Depuis son entrée fracassante en littérature avec Quintes (1962), Marcel Moreau fait de l’espace de la littérature l’arme d’une contestation de la domination du pôle apollinien sur la pensée, le langage et les corps. Le jaillissement…


Le Carnet et les Instants

Écorché du verbe, écorché de la vie, Marcel Moreau mène depuis le début des années 1960 l’écriture dans la contrée des spasmes. Les nerfs de son écriture au sens d’un principe actif qui la féconde ont pour noms le rythme ­­— le rythme en tant que grondement de vie, de lave, de bave —, la rupture avec les instances de l’ordre et de la raison, leur subversion par les humeurs de la langue et du corps, l’invention d’une langue matérielle qui ne mime pas les intensités pulsionnelles mais s’y coule.

Depuis son entrée fracassante en littérature avec Quintes (1962), Marcel Moreau fait de l’espace de la littérature l’arme d’une contestation de la domination du pôle apollinien sur la pensée, le langage et les corps. Le jaillissement…


Le Carnet et les Instants


Le Carnet et les Instants

Publié en 1971, il y a près de 50 ans donc, chez Christian Bourgois, le roman Julie ou la dissolution n’a pas pris une ride et pour cause puisque ce récit entraîne lecteurs et lectrices dans une expérience existentielle quasi universelle à partir d’une réalité relativement banale. À la suite de son personnage, nous sommes entraînés dans des interrogations sur ce que nous sommes, ce qui nous lie aux autres, le sens de nos actes, des interrogations plus charnelles, sensuelles, provocatrices que rationnelles ou cartésiennes.Sur le chemin du travail, le narrateur assiste à un accident de la route, d’apparence faussement banale comme nous le découvrirons bien plus tard, et retrouve ses collègues au bureau : Jacques, Paul et Yvette.…


Karoo

La collection Espace Nord, qui s’attache depuis 1983 à rééditer des œuvres de littérature francophone de Belgique, publie Julie ou la dissolution, suite au décès de son auteur, Marcel Moreau, en avril 2020. 


Hasch travaille à Toutes-Sciences, un magazine scientifique où il est correcteur et aussi malheureux. Il y rencontre Julie Malchaire, dactylo incompétente et paresseuse. Au lieu d’y voir un défaut, Hasch prend l’apathie de Julie comme une action politique, et commence à l’imiter, entraînant ses collègues…