Sandrine Willems

PRÉSENTATION

Sandrine Willems est née à Bruxelles en 1968. Ayant commencé très jeune un parcours de comédienne, elle entreprend ensuite des études de philosophie, qui s’achèvent par une thèse de doctorat sur Georges Bataille. Une licence d’études théâtrales à Strasbourg la ramène alors au théâtre par la mise en scène. Elle réalise ensuite, pour le cinéma et la télévision, plusieurs courts et moyens métrages, ainsi que des documentaires musicaux. Enfin, l’écriture de scénarios l’ayant conduite à la littérature, c’est à celle-ci qu’elle se consacre depuis quelques années.


BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Avant l’écrire, y aurait-il l’écoute ? Une écoute au sens de Levinas, une attention aux voix du vivant ? Dans Consoler Schubert, Sandrine Willems, écrivain, philosophe, psychologue, autrice d’une œuvre marquante (Una voce poco fa. Un chant de Maria Malibran, Les petits dieux, Élégie à Michel-Ange, Éros en son absence, Devenir oiseau…), tisse la partition de deux vies qui cheminent à un siècle de distance mais en empruntant les mêmes notes mélodiques. La fiction se construit autour d’un troublant jeu de miroirs entre deux âmes sœurs, une dentellière et Schubert.Dentellière, peu à l’aise avec le langage des hommes, proche des animaux, éprise par la musique de Schubert, Marie-Jeanne  perçoit dans celui qu’on surnommait le Schwammerl, le Petit Champignon, un…


Le Carnet et les Instants

Autrice d’une œuvre aussi importante que singulière, psychologue, philosophe, Sandrine Willems interroge dans son essai-enquête Au cœur des hommes la construction de l’identité masculine, le rapport qu’elle implique à la sphère des affects, amour, amitié, joie, tristesse… Ayant recueilli les propos d’une douzaine d’hommes âgés de 25 à 65 ans, elle amène ses interlocuteurs à questionner leurs rapports à l’autre, au genre, au monde, à la vie, à l’invention de soi.Dans sa préface, ce qui a suscité le désir de mener une telle enquête est dévoilé : « L’origine de ce projet se situe dans ma réaction au livre d’une femme, où je trouvais que les hommes étaient caricaturés, soit en lourdauds qui ne comprenaient rien, soit en figures éthérées, pleines…


Le Carnet et les Instants

Après un premier pan d’existence en tant que comédienne, metteuse en scène, scénariste et réalisatrice, l’auteure vient d’exercer douze ans comme psychologue dans la ville dorée mais sa passion pour son travail s’est consumée, ses repères vacillent de plus en plus. La joie s’est évaporée : « elle me paraissait ne pouvoir venir que de cet amour amoureux, qui me semblait inaccessible ». Autour d’elle, trois personnes se sont ôté la vie, et en dehors de ses patients, bien peu d’attaches la retiennent là où l’angoisse gagne du terrain.Pour éviter le risque complet de la tabula rasa et tenter de retrouver cette reliance à laquelle elle aspire, Sandrine Willems choisit de s’accompagner de solides balises, cailloux blancs dans cette transition de v(o)ie qui promet…


Le Carnet et les Instants

En 2001 et 2002, Sandrine Willems a publié onze romans « miniatures », sous le titre général de « Les petits dieux ». L’idée, intéressante, d’une parution échelonnée a peut-être nui à la diffusion et au succès de ces romans, et cela même si les onze titres ont été réunis sous coffret.  Aujourd’hui, Espace Nord propose la réédition de cinq d’entre eux : Abraham et l’agneau ; Carmen et le taureau ; Chardin et le lièvre ; La Dame et la licorne ; Tchang et le yéti. Disons-le d’emblée : c’est une des bonnes nouvelles de cette rentrée d’hiver, tant ces textes séduisants méritent d’être à nouveau mis en évidence.Le principe de chacun de ces romans est identique : un personnage historique ou mythique tient un monologue ou écrit à un interlocuteur.…