Frank Andriat


PRÉSENTATION
Né le 30 mars 1958 à Ixelles, Frank Andriat a fait ses études à l'Athénée Fernand Blum de Schaerbeek, Il y a lancé, en 1973, une revue littéraire, Cyclope qui a publié de nombreux textes d'auteurs belges et étrangers; il a poursuivi ses activités d'animateur de revue à l'Université de Bruxelles où il a fait des études de philologie romane. Cyclope s'est transformé en maison d'édition et a publié des textes de Jean Muno, de Thomas Owen, d'Albert Ayguesparse, de Jacques Crickillon et d'autres écrivains de notre Communauté parmi lesquels André Miguel, JeanPierre Verheggen et Jacques-Gérard Linze. Parallèlement à ces activités, il a collaboré à de nombreuses revues littéraires dont 4 Millions 4, Marginales, Le journal des poètes.En 1980, il est devenu professeur de français à l'Athénée Fernand Blum où il enseigne encore aujourd'hui. Il passe le reste de son temps en Gaume où il écrit.Frank Andriat est entré en littérature, en 1976, avec deux recueils de poèmes, Oiseaux de sang et À la source du regard qui ont été couronnés par l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises. Il s'est ensuite tourné vers le fantastique et a écrit plusieurs nouvelles et des romans policiers avec Smit le Bénédicte, alias Mythic. Dans les années qui ont suivi, il a publié des poèmes, des nouvelles, des récits avant de connaître un beau succès avec le Journal de Jamila, en 1986. Depuis lors, ses livres ont une diffusion plus large, tant auprès des adultes que des adolescents. Outre des romans et des recueils de nouvelles, il a traduit, seul et avec Pilar Zapico, des textes de l'espagnol, Il a aussi écrit un ouvrage sur la bande dessinée en collaboration avec Arnaud de la Croix et, avec ses élèves, un document sur Jean-Jacques Goldman.La consécration populaire de Frank Andriat en milieu scolaire fit suite au très grand succès de son roman La remplaçante paru aux Éditions Memor en 1996. Et voici l'auteur, quatre ans plus tard, à contre cœur, par manque de disponibilité, obligé de décliner les nombreuses demandes de visites dans les classes. Qu'à cela ne tienne, le site internet de Frank Andriat fourmille d'informations pour qui souhaiterait le frôler.En 2000, Frank Andriat a été choisi par l'IBBY, association internationale de littérature pour la jeunesse, pour représenter la Belgique sur sa liste d'honneur.Lisez sur le web : www.frankandriat.com

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Ils sont onze. Onze écrivains à avoir participé à ce projet : un recueil de nouvelles pour adolescents. Onze plumes pour aider les jeunes à penser le populisme, l’obscurantisme, le racisme déguisé en bon sens, l’abandon de l’humanisme au profit d’idées simplistes tenues par des politiciens tantôt marionnettistes, tantôt marionnettes, ou par de simples citoyens passés du côté obscur de la démocratie. Le livre s’ouvre sur un texte de Jang Jin-Sung, poète et ancien haut fonctionnaire nord-coréen. Il raconte sa progressive désillusion face à la propagande de Kim Jong-Il. L’espace séparant la façade montrée par le régime dictatorial et la réalité brutale (à peine) cachée derrière celle-ci est tel que l’effroi pousse l’auteur…


Le Carnet et les Instants

Karine Latour, professeure de lettres dans un collège alsacien, décide de faire lire Rien Nadir à sa classe de troisième. Elle a eu un coup de cœur pour ce roman conseillé par sa libraire et espère qu’il provoquera chez ses élèves émotions fortes et prise de conscience. Le roman est court, écrit dans un langage proche de celui utilisé au quotidien par les adolescents et surtout, raconte l’exil français de Nadir, un jeune Syrien qui a fui la guerre et la barbarie.Les élèves Tristan et Justine, le père de cette dernière, la documentaliste, le Principal, la sœur d’un autre élève de troisième, la collègue de Madame Latour et mère d’un de ses élèves, chacun se fera sa propre opinion, positive ou négative, sur le fameux livre.…


Le Carnet et les Instants

Il a beau dire, l’ami Frank, que ces nouvelles « ne sont en rien un portrait exact de leur personnalité » (Celle de ces « stars politiques qui lui (en) ont donné l’idée »)… Pas d’exactitude au sens propre, d’accord, dans ces Politichats signés Frank Andriat mais, à travers neuf textes zoomorphiques, une évocation piquante – et miaulante – des travers et caractéristiques des hommes et femmes publics qui président aujourd’hui aux destinées, certes problématiques, de cette Belgique qui donne son nom à la collection publiée par Ker. Collection qui se veut « un portrait mosaïque » du pays dont la complication est, par confort, par tradition et faute de mieux, happée par l’increvable cliché du « surréalisme ».…


Le Carnet et les Instants

Il a beau dire, l’ami Frank, que ces nouvelles « ne sont en rien un portrait exact de leur personnalité » (Celle de ces « stars politiques qui lui (en) ont donné l’idée »)… Pas d’exactitude au sens propre, d’accord, dans ces Politichats signés Frank Andriat mais, à travers neuf textes zoomorphiques, une évocation piquante – et miaulante – des travers et caractéristiques des hommes et femmes publics qui président aujourd’hui aux destinées, certes problématiques, de cette Belgique qui donne son nom à la collection publiée par Ker. Collection qui se veut « un portrait mosaïque » du pays dont la complication est, par confort, par tradition et faute de mieux, happée par l’increvable cliché…


Le Carnet et les Instants

Du plus grave au plus folâtre, voire au burlesque, la tessiture littéraire de Frank Andriat s’épanouit à tous les niveaux avec une liberté de cancre surdoué, ce qui est bien entendu la marque de tout bon professeur. De la fable politique aux frasques de Bob Tartouze en passant par la pédagogie et l’enseignement (son beau souci), la pédophilie, l’inceste, les biographies, la psychologie, les paraboles, les approches philosophiques etc., il s’ébroue à travers une profusion d’ouvrages qui frise la surabondance. Cette fois c’est dans la veine comico-philosophico-réaliste qu’avec l’antihéros français Joe Dubois (dit Averell) né en 1965, il fait un bout de chemin chaotique mais en principe prometteur de baraka puisqu’il débute par une glissade de…


Le Carnet et les Instants

Dans le TGV Paris-Toulouse, en route pour le Salon du livre, un auteur supporte tant bien que mal le monologue prétentieux et vulgaire d’un écrivain à succès.Maria part rencontrer de jeunes lecteurs dans un collège alsacien. Ni la grève de la SNCF, ni le mauvais pressentiment de Lorris ne la dissuaderont de prendre le train pour Colmar.Après deux mois à éprouver leur amour, Geoffrey part retrouver Dora sur le quai de la gare de Verviers-Central. Aucun nuage à l’horizon, les retrouvailles s’annoncent idylliques. Mais qui diable était ce sosie de Dora croisé avant même d’atteindre la gare de Schaerbeek ?Avec plusieurs copains de classe, Angéline se rend quotidiennement en train à l’école à Athus. Un trajet ferroviaire commun suffit-il à…


Karoo

Pour tous ceux qui se plaignent que les jeunes adolescents délaissent les bouquins au profit de jeux vidéo mettant en scène des meurtriers sanguinaires, voici un livre qui devrait vous intéresser. Cerise sur le gâteau, écrit par Frank Andriat, il permettra aussi aux jeunes lecteurs de faire une brève incursion sur le vaste et méconnu territoire de la littérature belge

Invité par la bibliothèque communale, un célèbre auteur parisien revient dans sa petite ville natale afin de donner une conférence. Le public est en émoi et les bibliothécaires en effervescence. Et pourtant, lorsque le mari de la responsable de la bibliothèque, Damien, commissaire à la retraite, laisse brûler le gratin d’aubergine et que sa chasse d’eau se met à couler… l’organisation de la…