Résultats de recherche pour “Jean Jauniaux” 1 à 29 (29)

Les chapeaux rouges

En attendant d’être servi, Sébastien se met à rêver les yeux fermés face au soleil. Il pense à son rendez-vous avec la téléphoniste. Elle porte un chapeau rouge. À part…

Les maraudeurs de l'obscur

Après Le pavillon des douanes, dont J.-M.G. Le Clézio soulignait "la grande maturité d'écriture", Jean Jauniaux porte dans ce deuxième recueil de nouvelles…

Le Pavillon des Douanes

Parce que l’Histoire est faite des petits événements, tout épisode grandiloquent a sa face cachée. Jean Jauniaux les revisite et invente les prochains, du rôle d’un…

Belgiques

Nouvelles, souvenirs, évocations : les textes de Jean Jauniaux, réunis sous le titre Belgiques , égrènent sentiments, impressions, humeurs, couleurs.On participe à l’exaltante, foisonnante préparation…

L’année dernière à Saint-Idesbald

Sans domicile fixe, Jean-Baptiste vient, dès qu'il le peut, se réfugier dans la salle de lecture d'une bibliothèque de Bruxelles.…

Nettoyage à sec

William a perdu son emploi et survit difficilement. De sa vie passée, il lui reste son costume et deux ou trois chemises, dont il prend un soin méticuleux afin de donner le change.William…

Perception de Delvaux

Sous le titre intrigant Perception de Delvaux , une nouvelle de Jean Jauniaux imagine une rencontre touchante, un jour d’été, dans le musée de Saint-Idesbald consacré…

La reine d'Ecaussinnes

De retour dans sa ville natale, le narrateur se souvient avec nostalgie de l'époque où il a abordé une célébrité du cinéma dans une salle désaffectée.De retour dans…

La cravate royale

A Bruxelles, Albert-Félix s'apprête à prendre sa retraite. Plus personne ne porte de cravate ! C'est alors que son fils, Philippe-Léopold, a une idée originale...A Bruxelles, Albert-Félix…

Le bull de mon père

Idesbald admire son papa, conducteur de bulldozer. Aux yeux de l'enfant, c'est le meilleur ouvrier du chantier qui est à l'oeuvre dans le petit village de Ronquières, en Belgique.…

Les Mots de Maud

Jean-Baptiste a longtemps exercé le métier d’écrivain public, de « nègre ». Caméléon professionnel, il organisait, sans états d’âme, sa production de mots. Un jour, une inconnue…

Tranchée

Jeannot, 6 ans, interroge souvent son grand-père sur la guerre des tranchées qu'il a vécue. Un jour, le Tour de France passe devant la maison des grands-parents à Écaussinnes et le grand-père s'en…

"Bruxelles DC"

8 mai 2019. Une utopie de politique-fiction, où la ville de Bruxelles a été choisie par les dignitaires de G9 pour devenir une réduction à l'échelle de la communauté mondiale, afin…

Orange sanguine

Avec six romans à l’enseigne du « Noir corbeau », la collection éponyme des éditions Weyrich prend son envol dans le paysage de la littérature  policière. La Belgique francophone…

Les bons offices

Paul Sanchotte a pour mission de se trouver là où l'Histoire est brûlante, afin d'enquêter, de rédiger des rapports et d'empêcher, si possible, l'irréparable... De la mort des…

Dora

Dora nous est une belle occasion d’évoquer la collection « Femmes de lettres oubliées » au catalogue de laquelle figure le roman que Marianne Pierson-Piérard publiait en 1951.Pas…

Francophonie vivante - 1- 2 - 2016 - Bruxelles en quartiers

Sommaire • Editorial par Marie-Ange Bernard ,  Myriam Watthee-Delmotte • La vallée du Maelbeek à l’ombre…

Dépasser la mort. L’agir de la littérature

« Je suis juste quelqu’un qui, comme nous tous, a vu s’effondrer la falaise…

De l’autre côté des flammes

Insérer la fiction dans l’Histoire constitue un des moyens d’explorer un destin individuel dans un lieu et un temps que le romancier…

Le souffle du temps, Histoire peu ordinaire d’une famille belge aux origines allemandes, 1830-2000

Le récit s’ouvre sur un paysage d’été en Angleterre. Albert Brauner marche d’un bon pas vers Manchester. Il va y retrouver Germaine, sa femme, dont il a été séparé pendant les quatre années de la Grande Guerre. Au terme de ce court prologue, Albert s’effondre, frappé en plein front d’une balle. «  À une centaine de mètres, un homme agenouillé dans les hautes herbes se lève, range son fusil dans son étui et s’en va sans jeter un regard vers l’homme abattu  ».Le récit s’achèvera sans qu’ait été résolue l’énigme de cette exécution d’un homme qui sera enterré avec les honneurs réservés aux combattants de l’armée anglaise. Stéphanie ter Meeren, issue par sa lignée paternelle des Brauner, a voulu explorer cette généalogie hors du commun issue du « patriarche », Thomas Brauner. Né Français, en 1814 – la Belgique n’existait pas -, il deviendra en 1844 l’un des organisateurs de l’enseignement primaire dans le pays qui est créé en 1830. La Belgique, en 1843 venait de voter la loi organique organisant l’enseignement primaire et devait se doter d’un  réseau d’écoles normales en Flandre et en Wallonie.Pour mener à bien son exploration familiale, Stéphanie ter Meeren imagine le personnage d’une étudiante qui organise à sa demande les archives d’un vieil homme, Étienne Brauner,  le fils du soldat assassiné sur le chemin de Manchester, le petit-fils du patriarche Thomas Brauner.À travers lettres, archives manuscrites, carnets et documents officiels, la narratrice reconstitue les destins singuliers de personnages inscrits dans l’Histoire, la grande. Ainsi le lecteur participe-t-il à l’exode qui jeta sur les routes belges et françaises des milliers de civils effrayés. Les Brauner se réfugient dans leur domaine de Vossebeek , un château acquis par Auguste, la grand-père d’Etienne, où les rois Léopold II et Albert Ier aimaient à participer à des parties de chasse. Des amis y séjournent souvent, comme les époux Derbeid dont Gustave s’est rendu célèbre par ses travaux sur la tuberculose et qui, comme de nombreux médecins, a rejoint le front. On lit l’émotion qui étreint au quotidien les mères et les femmes des jeunes gens qui se sont portés volontaires. On vit ce que représente l’occupation par l’armée allemande de la plus grande partie du territoire belge. Les détails sont éloquents à cet égard : comment se déplacer vers Bruxelles, quelles informations reçoit-on et comment, que racontent les soldats en permission lorsqu’ils reviennent au château transformé en hôpital : l’incendie de Louvain, les apprentissages sommaires de pilotage d’avions, les blessés, les mutilés…Petit à petit, le dialogue se noue entre l’étudiante et le vieillard tandis que le lecteur se nourrit d’anecdotes tombées dans l’oubli, dont les plus intéressantes sont celles liées au patriarche. Ainsi ces expositions scolaires que le public londonien couvrait de louanges au Crystal Palace ou la création de la revue L’Abeille , la première revue de pédagogie en Belgique…Le récit de Stéphanie ter Meeren, couvrant un siècle et demi d’Histoire, ne peut être ici synthétisé. Il se disperse parfois mais ne cesse jamais de piquer la curiosité et l’étonnement du lecteur. Ce dernier ne saura pas les vraies raisons de l’exécution d’Albert Brauner, assassiné d’une balle dans la tête alors que la guerre à laquelle il avait participé en héros, s’achevait enfin. Peut-être y a-t-il dans ce personnage-là la matière à un vrai roman ? Un roman d’espionnage qui déploierait dans la fiction, toute la richesse et la complexité d’une destinée dont ce livre est un…

Le scarabée et les étoiles

Il ne pouvait y avoir meilleure collection que celle  dirigée chez L’Harmattan par Marc Bailly pour accueillir le premier roman (après un livre…

Le Carnet et les Instants - 198 - 2e trim. 2018 - Le Carnet et les instants 198

Sommaire • Philosophie activiste, récits spéculatifs et ouverture…

Bruxelles, un lieu polyphonique

Bruxelles ville carrefour Capitale d’un pays aux frontières internes, centre de l’Europe, terre d’immigration, lieu de…

Francophonie vivante - 4 - 2016 - Littérature et engagement

Sommaire • Editorial par Myriam Watthee-Delmotte • Le souffle du poète par Jérémy Lambert • Avant-propos.…

Francophonie vivante - 2 -2017 - Des lieux à vivre

Sommaire • Editorial par Jérémy Lambert ,  François-Xavier Lavenne ,  Laurence Pieropan • Thierry-Pierre Clément et l’Atelier…

Francophonie vivante - 1 - 2018 - Passeuses de frontières

Sommaire • Le prix Marguerite Van de Wiele par Laurence Pieropan • Éditorial Jérémy Lambert, François-Xavier…

Francophonie vivante - 2019 - 1 - Archives: le futur du passé

Sommaire • Editorial par Jérémy Lambert ,  François-Xavier Lavenne ,  Laurence Pieropan ,  Myriam Watthee-Delmotte…