Antoine Boute


PRÉSENTATION
Né à Bruxelles en 1978, Antoine Boute vit à Tervuren (Belgique), presque dans la forêt. Écrivain, poète sonore, philosophe, performeur, organisateur d’événements, il explore au fil de ses ouvrages et performances les rapports entre corps, voix, récit, fiction et réalité. Son œuvre est un jeu constamment reformulé, absurde, inquiétant et amusant, auquel il convie qui souhaite y participer. Il a notamment publié Cavales (Mix, 2005), Brrr ! Polars expérimentaux (Voix, 2010), Tout Public (les Petits Matins, 2011), Les morts rigolos (Les Petits Matins, 2014), S’enfonçant, spéculer (Onlit, 2015). Il enseigne également la littérature à l’ESA St-Luc et Ecriture mémoire à l’Erg.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Tu as 39 ans. Tu es auteurperformer, tu aimes ça, les mots à balancer sur la surface des choses, et à la face des gens, depuis quelques mois sur Facebook tu annonces des performances d’un genre hardcore, mais bio, c’est-à-dire vivant, dans la forêt, dans les étangs, dans les terrains vagues où tu nous convies à divaguer, ça a l’air fun, on ne sait pas très bien ce qui va avoir lieu, tu sors un livre intitulé Opérations biohardcores, on le lit, sur la couverture il y a ton nom: Antoine Boute, ok Antoine, on te lit et puis on se met à écrire comme toi à la deuxième personne du singulier, parce qu’en fait ton bouquin c’est un truc de chaman qui fait que le rythme reste dans la tête qui fait qu’on est porté par lui, genre contaminé, comme si en fait on allait…


Le Carnet et les Instants

Dans la foulée de S’enfonçant, spéculer, d’Inspectant, reculer (ONLiT), l’écrivain, performer, musicien Antoine Boute produit, en collaboration avec Chloé Schuiten, Clément Thiry et Jeanne Pruvot Simonneaux, Apnée, un objet textuel non identifiable qui délivre une souveraine expérience sensorielle et conceptuelle. Traversée des états d’une littérature modifiée, Apnée se déroule comme un récit/anti-récit qui spécule pour une sortie de la fiction usuelle, pour un récit haret, un agencement féral composé de dessins et d’une écriture en transhumance. « Ceci n’est pas un roman » nous dit ce roman qui n’en est pas un, qui se lit photoélectriquement.Le livre-objet fait ce qu’il dit.…


Le Carnet et les Instants

Inventant des agencements esthético-politiques qui font voler en éclats la littérature en batterie, bouturant le texte et l’image jusqu’à produire une économie du signe qui excède le plan de l’économie, Manuel de civilité biohardcore libère une anti-pédagogie de l’ensauvagement qui plante des fleurs, des champs d’orties sur le chaos. Co-édité par l’éditeur FRMK (dont nous saluons encore une fois la fabuleuse ligne éditoriale, inventive, poétique et incendiaire) et par Tusitala, l’ouvrage trans-graphique inouï concocté par Antoine Boute, Stéphane de Groef et Adrien Herda lance une machine de guerre contre un monde avachi dans l’apocalypse high tech.

La face du monde
ne nous plaît pas.
Le monde contemporain
dans…


Karoo






ATTENTION ! CE LIVRE COMMENCE COMME UN ROMAN MAIS CE N’EST PAS UN ROMAN ! NON ! ET PAS UN RECUEIL DE NOUVELLES NON PLUS ! NI DE LA POESIE, NI DE LA PHILO, NI DE LA SCIENCE ! NON ! MIEUX QUE TOUT ÇA !