Résultats de recherche pour “Antoine Wauters” 1 à 26 (26)

La bouche en quatre

Par-delà la confusion générée par les questionnements et les incertitudes, s’exprime avec virtuosité un poète qui se collète élégamment avec la Langue. (Thierry…

Os

Quarante-deux textes en prose serrée par blocs de deux par page. Serrés comme l'os dans sa gangue. Des rencontres improbables et pourtant saillantes comme le sens gicle des peaux, du sang... (Philippe Leuckx)…

Le musée des contradictions

On le sait depuis (presque) toujours, on l’a saisi dès ses débuts, déjà dans un livre comme Césarine de nuit , la voie écrite d’ Antoine Wauters…

Mahmoud ou La montée des eaux

De ce nouveau roman d’ Antoine Wauters , écrit sous la forme tantôt douce, tantôt dure de vers libres, on souhaiterait ne rien dévoiler de trop,…

L’enfant des ravines

Dans l’œuvre d’Antoine Wauters, l’enfance s’avance comme un pays que l’on retrouve par l’écriture. Terreau magique, univers qu’on porte en soi, entre…

Ali si on veut

Ce recueil en prose, écrit à deux mains, a pour cadre l'île de Madagascar. Co-auteur(s): Ben Arès

Antioxydant

Antioxydant  n’est pas à proprement parler un livre de poésie. Puisqu’il part du principe que la poésie n’est pas un privilège destiné à une élite et coupé…

Sylvia

Et chaque mot que j’écris – qui me maintient en vie et dans le même temps m’éloigne de la vie – me rapproche de vous. De toi Charles et de ton corps Armand, maintenant plus mince qu’un ballot…

Belgiques

L’œuvre de Colette Nys-Mazure est essentiellement fondée sur la poésie. Tout part d’elle dans son écriture et tout y ramène. Y compris ici, quand elle nous livre ses visions de la…

Lettres du Goulag : Correspondance de détenus dans les lieux d’incarcération et d’internement du Goulag

Avec Lettres du Goulag , Jean-Louis Rouhart a fait paraître un ouvrage essentiel sur le monde du Goulag en Union soviétique.  Il y a quelques années, ce germaniste professeur émérite à la Haute École de la Ville de Liège avait réalisé une étude consacrée à la correspondance clandestine – déjà – dans les camps nazis, essai qui avait reçu le Prix de la Fondations Auschwitz – Jacques Rozenberg en 2011.  Il s’attaque maintenant à la même problématique dans le monde soviétique. Il s’agit d’un ouvrage scientifique, fort d’une rigueur absolue dans l’approche et le traitement systématique du sujet et pourvu d’un important appareil de notes et d’un grand nombre d’annexes (glossaires, schéma, dates-clés,…) de nature à introduire et à guider le lecteur dans la mécanique du complexe concentrationnaire soviétique vu sous l’angle révélateur de la correspondance entre les détenus et leurs familles.  Ô combien révélateur en effet, puisque «  Dix ans sans droit à la correspondance » était la dénomination officielle de la sentence telle qu’elle était transmise aux familles des déportés, alors qu’en réalité il s’agissait d’une condamnation à mort le plus souvent déjà exécutée au moment de la notification officielle.  Il faudra attendre la Perestroïka et un arrêté du KGB, le 30 septembre 1989, pour que l’indication exacte des dates et des raisons de la mort soit officiellement reconnue.  À ce seul instant, on réalisa enfin pourquoi aucun des condamnés à ‘Dix ans de camp de redressement par le travail avec privation du droit à la correspondance et aux colis’ n’avait jamais donné signe de vie Les lettres des détenus constituent donc le cœur de l’ouvrage mais l’accent est mis sur le contexte historique, sur les différentes catégories de détenus et de centre de rétention (camps, prisons, …).  Cet ouvrage ne mise pas sur l’émotion, même si leur lecture et le décodage historique et contextuel qui en est donné sont poignants quant au sort des prisonniers et terrifiants quant au cynisme et à la cruauté du système concentrationnaire.Il ne manque pas d’exemples où la littérature de fiction fait entrer le lecteur dans une vérité historique. Il n’est que de lire, pour prendre un exemple récent, Mahmoud ou la montée des eaux , d’Antoine Wauters.  Par contre, il est des contextes – politiques, généralement – qui exigent une recherche précise qui identifie les rouages d’une situation de manière à prouver la réalité de l’entreprise décrite.  Ce contexte – de négationnisme, de reconstruction de l’histoire, de reformatage politique, nous y sommes.  Dans son introduction, l’auteur déclare, à propos de son essai, que «  le mérite revient à l’ONG russe de défense des droits de l’homme, la société du Mémorial de Moscou, d’avoir contacté les anciennes victimes du Goulag et leurs descendants afin qu’ils déposent aux archives de la société leurs témoignages oraux et écrits sur les internements et remettent la correspondance qui avait été échangée à ce moment entre les membres de la famille. »  L’un des glossaires nous apprend que cette société du Mémorial a été fondée en 1988 par Andreï Sakharov à Moscou dans le but de rassembler les témoignages oraux et écrits des anciens prisonniers et dissidents.  Mais depuis 2008, l’association est victime de persécutions policières – confiscation de l’ensemble des archives numériques sur le Goulag –, de procès politiques qui donnent lieu à d’importantes amendes, …La parution de cette étude à un moment où l’histoire soviétique est revisitée par le pouvoir russe [1] nous ramène à une époque où un roman comme Vie et Destin de Vassili Grossman, achevé en 1962 et aussitôt confisqué par le KGB, ne fut finalement édité qu’en 1980 par les éditions L’Âge d’Homme en Suisse.  Il est urgent de s’informer et de connaître la vérité historique.  Au livre, citoyen-ne !!  Marguerite Roman [1] Voir notamment « En Russie, l’historien du goulag Iouri Dmitriev condamné à treize ans de camp à régime sévère » , Le monde , 30 septembre 2020 ; « En Russie, l’État s’octroie un monopole sur l’histoire » , La libre Belgique , 10 juin 2021 ; « La persécution de Iouri Dmitriev, ‘un symbole de la politique de l’État russe à l’encontre des historiens indépendants' » , La libre Belgique , 10 juin 2021 ; « Perm-36, la réalité du goulag revisitée »…

Une sélection de 45 livres belges pour la promotion à l'international

Pour promouvoir des autrices et auteurs de Belgique francophone sur la scène internationale,…

La ligne blanche

Le recueil  l a Ligne blanche  regroupe de nombreux auteurs et autrices autour de la réflexion « Que représente la ligne blanche ? ». Leurs styles se mélangent pour offrir au lecteur des textes plus originaux…

Prix Marcel Thiry : l’appel à candidatures est lancé!

L’appel à candidatures pour l’édition 2020 du prix Marcel Thiry, consacrée aux romans et recueils de contes et nouvelles,…

Apparition d’une éclipse

Dans la vraie vie , Aliette Griz écrit, anime des ateliers d’écriture, live-tweete et glane de la matière – du matériel tant qu’elle le peut. Son livre S’éclipser raconte une…

Chez Tropismes, on lit !

Aliette Griz, Véronique Janzyk, Patrick Delperdange et Juan d’Oultremont : quatre auteurs publiés simultanément chez Onlit. Aliette Griz, Véronique Janzyk, Patrick Delperdange et Juan d’Oultremont :…

Belgique, terre de poètes

Belgique, terre de poètes : le cliché est toujours d’actualité ! Mais au-delà des formules, qu’est-ce qu’être poète, aujourd’hui, en Belgique francophone ? Que demeure-t-il d’un…

Belgium Bordelio 2

Le 8 juin 2015, Francine Ghysen rendait compte, dans Le Carnet et les Instants , de l’anthologie bilingue Belgium Bordelio récemment co-éditée par le PoëzieCentrum et L’arbre à paroles  ; les maitres…

Édito. Le livre du futur

L’édition 2019 de la Foire du livre de Bruxelles a mis à l’honneur le thème « Nos futurs ». Jouant avec la devise punk, cette thématique ramasse en une…

Le Carnet et les Instants - 2e trimestre 2019 - Le Carnet et les instants 202

Sommaire • Édito. Le livre du futur par Nausicaa Dewez • Marcel Moreau.…

Éditorial

Pour clore l’année 2019 , c’est au milieu des livres que Francophonie vivante vous emmène. Sujet à la fois d’introspection et de partage, le livre occupe dans notre vie une place importante. N’en…

Concours Ad@ptez un classique : les lauréats sont connus !

Lancé en octobre 2020, le concours Ad@ptez un classique est désormais terminé. Les lauréats sont connus ...! Cette…