La lecture chez Christine Aventin, Marie Colot et Emmanuelle Pirotte

Ce vendredi 23 avril est la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. À cette occasion, Bela et Objectif plumes se sont associés pour interroger des auteurs sur leurs habitudes de lecture, leurs coups de cœur et la place que cette activité occupe dans leurs vies dédiées à la création.

À l’honneur pour ce coup de projecteur : trois autrices, qui opèrent dans des champs très différents de la littérature. Marie Colot est autrice en littérature de jeunesse. Son roman Jusqu’ici tout va bien (chez Alice jeunesse) a remporté en 2020 le Prix Première Victor du livre jeunesse. Christine Aventin écrit principalement des essais et des récits. Son dernier titre, un essai consacré à Fifi Brindacier, est intitulé FeminiSpunk. Et enfin, Emmanuelle Pirotte, autrice de romans, vient de publier Rompre les digues. L’autrice a notamment reçu le Prix des lycéens de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour Today we live.

Et vous, vous êtes plutôt lecture au soleil (comme Christine Aventin), au coin du feu (comme Marie Colot) ou enveloppé dans une douce couverture (comme Emmanuelle Pirotte) ?

Découvrir l’interview :

En savoir + sur les autrices :

Christine Aventin

Christine Aventin est une fille un peu gauche – un écrivain contrarié. De genre littéraire fluide, elle écrit des romans poétiques, de la poésie narrative et des essais fictions.

Marie Colot

Née le 25 juin 1981 à Namur Licence en langues et littératures romanes, UCL, Louvain-la-Neuve Agrégation en Langues et Littératures romanes, ULB, Bruxelles J'ai passé une partie de mon enfance à inventer des histoires…

Emmanuelle Pirotte

Emmanuelle Pirotte est historienne de l’art, elle a défendu une thèse de doctorat à Bruxelles et poursuivi une carrière académique avant de se consacrer à l’écriture cinématographique (films documentaires,…

En collaboration avec