Emmanuelle Pirotte

PRÉSENTATION
Emmanuelle Pirotte est historienne de l’art, elle a défendu une thèse de doctorat à Bruxelles et poursuivi une carrière académique avant de se consacrer à l’écriture cinématographique (films documentaires, courts et longs métrages de fiction). Elle a publié son premier roman (Today we live) en 2015 et a publié quatre romans depuis, De profundisLoup et les hommesD’innombrables soleils (Cherche Midi éditeur), et Rompre les digues (éditions Philippe Rey). Elle vit dans le Condroz en Belgique. Lauréate d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse de création 2020

BIBLIOGRAPHIE


PRIX


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Qu’y a-t-il de plus ravageur que la peste, telle celle de 1593 à Londres, qui a transformé les médecins en noirs corbeaux, parsemé les chairs de bubons purulents, jonché les rues de cadavres ? De plus foisonnant que le théâtre élisabéthain, symbolisé avec majesté par le père adoptif de Roméo et Juliette, le lanceur de questions insondables, le songeur nocturne estival ? De plus exaltant que la composition de poèmes mythologiques, où des Hommes se frottent aux Dieux dans l’épreuve de tourments humains, où la Tragédie est sublimée par le rythme versifié, où la scansion se fait chanson à deux bouches ? De plus noir que les chicots d’Élisabeth Ière, au teint (artificiellement) pâle assombri par la dépression, mais toujours affamée, alerte, redoutable en des temps…


Le Carnet et les Instants

Un an à peine après son remarqué Today we live, Emmanuelle Pirotte fait à nouveau la rentrée littéraire. De profundis, son deuxième roman, est publié lui aussi au Cherche Midi. Belgique, XXIe siècle. Le pays, comme le reste du monde, est ravagé par Ebola. Chacun dispose d’ordinateurs perfectionnés, capables de générer des hologrammes, mais le chaos et la misère règnent. À Bruxelles, Roxanne vit de la contrebande de médicaments et risque sa vie à chaque instant. Jusqu’au jour où son ex-mari, atteint du virus, lui confie la garde de leur fille Stella, étrange enfant taciturne. Roxanne, qui l’avait abandonnée sans état d’âme plusieurs années plus tôt, décide pourtant d’emmener sa fille loin de la jungle urbaine pour la protéger. Elles se réfugient dans le…


Le Carnet et les Instants

Emmanuelle PIROTTE, Rompre les digues, Philippe Rey, 2021, 272 p., 18 € / ePub : 10.99 €, ISBN : 9782848768663Remarquée pour ses quatre premiers romans, Emmanuelle Pirotte nous donne des fictions placées sous le signe de la rupture. Ses personnages évoluent dans un monde où les repères se sont estompés : Seconde guerre mondiale dans Today we live (2015), pandémie dans De profundis (2016), colonisation des Indiens du Grand Nord au XVIe siècle dans Loup et les hommes (2018), épidémie de peste à Londres dans D’innombrables soleils (2019). À la faveur de l’extraordinaire, des personnalités s’affrontent, des destins se forgent. Avec Rompre les digues, elle nous emmène dans les entrechocs de l’argent sans limites et des fractures sociales de notre monde contemporain.Renaud…


Le Carnet et les Instants

Chère lectrice, cher lecteur,Dès aujourd’hui, vous allez trouver dans la vitrine de votre librairie préférée le nouveau livre d’Emmanuelle Pirotte.  Autant vous prévenir tout de suite : ne perdez pas de temps pour aller l’acheter ou vous le faire offrir.On ne peut pas dire qu’Emmanuelle Pirotte ne pratique pas l’art de se renouveler !  Après un titre en anglais – Today we live – et un suivant en latin – De Profundis – voici Loup et les hommes.Après un petit retour en arrière au moment de la bataille des Ardennes pendant l’hiver 44-45, après un roman d’anticipation qui se passerait dans une cinquantaine d’années, voici un grand saut vers la seconde moitié du XVIIème siècle : la cour du roi de France, les salons des petits marquis,…


Le Carnet et les Instants

Voilà la rentrée littéraire et son offre de lectures. Démesure et profusion : les piles de livres s’offrent au regard du lecteur. Allez-vous prendre en main ce roman ou plutôt cet autre ? Faire confiance à un nom connu et reconnu ou tenter l’aventure d’une nouvelle plume ? Quiconque lira la quatrième de couverture du premier roman d’Emmanuelle Pirotte a toutes les chances d’acheter le livre.  En effet, elle est d’une efficacité redoutable ;  l’accroche part à 100 à l’heure et les premières péripéties ainsi dévoilées se découvrent dans les dix première pages.À partir de là, on est immanquablement pris par le suspense ; l’auteure n’est pas scénariste pour rien.  Dans la famille cinématographique « western »,…