Jusqu’ici tout va bien


RÉSUMÉ

A 15 heures, Jozef doit retrouver Amel, l’amour de sa vie.
Il est 11h32, et Jozef est menotté au radiateur du commissariat : pas question qu’il loupe le « rendez-vous du siècle » !
Jusqu’ici tout va bien, c’est 24 heures de la vie d’un ado, piégé par ses choix et pourtant décidé à s’en sortir. Le récit est mené tambour battant : c’est tendu, bien écrit, bourré d’humour et jamais manichéen…


PRIX
  Prix Première Victor du livre jeunesse 2020

À PROPOS DE L'AUTEUR
Marie Colot
Auteur de Jusqu’ici tout va bien
Née en 1981 en Belgique, j’ai passé mon enfance à inventer des histoires, fabriquer des livres et lire passionnément. Aujourd’hui autrice à plein temps, j’ai exercé auparavant le métier d’enseignante pour former des éducateurs spécialisés. Depuis dix ans, j’écris des romans pour les adolescents avec un plaisir sans cesse renouvelé. En 2020, Deux secondes en moins , roman à quatre mains, a été lauréat du Prix des Incorruptibles, du Prix Farniente et d’une dizaine d’autres prix tandis que Jusqu’ici tout va bien a reçu le Prix Victor. J’aime également créer des univers pour les plus jeunes, des romans illustrés tels que la série Le jour des premières fois ou Sa maison en carton (sélectionné pour le Prix des Incorruptibles 2021) et des albums. Mes livres sont notamment publiés chez Actes Sud Junior, Alice Jeunesse, Magnard, A pas de loups, Cot Cot Cot et les éditions Pourquoi Pas. Quand je n’ai pas le stylo fourré dans mes jolis carnets, je rencontre mes lecteurs dans les salons du livre, les médiathèques ou les écoles. Je rêve aussi à de prochaines histoires et j’écoute la petite voix des personnages qui surgissent. Et puis, je lis, je bois du thé dans une tasse à pois, j’observe les passants, je promène mon chien, je fais du yoga et mange de la crème brûlée. Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2015 Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide à la création, 2017 Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse congé sabbatique, 2021


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Le récit de Marie Colot commence en force car nous débarquons dans un commissariat de police où le héros, Jozef (15 ans), est menotté à un radiateur, faute de cellule vide. Ça n’est pas la première fois qu’il se retrouve dans cet endroit : il est devenu spécialiste du vol à l’arrachée et à l’étalage, il doit toutefois encore s’améliorer dans les braquages si l’on en croit son passage par la case police…

Sous son côté blasé, on comprend vite que Jozef cache une profonde colère mâtinée de tristesse. Qualifié d’inadapté et d’élément perturbateur ingérable par ses profs, il a décidé d’arrêter l’école. Filer sur des rails, très peu pour lui, il a trop de difficultés à obéir. Il s’est allié à son meilleur…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:radiateur - "Jusqu’ici tout va bien"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16283 ) [domains] => Array ( [0] => 9534 ) )