Kenan Gorgün


PRÉSENTATION
Né en 1977 de parents turcs, Kenan Görgün enchaîne les petits boulots à la suite d’une scolarité inachevée. Ex-veilleur de nuit, ex-vendeur en primeurs, ex-journaliste cinéma et attaché de presse, il publie L’Enfer est à nous (nouvelles - Ed. Quadrature, élu meilleur recueil de nouvelles 2006 en Belgique), Mémoires d’un cendrier sale (poèmes - Ed. Maelstrom), L’Ogre c‘est mon enfant et Alcool de Larmes aux éd. Luce Wilquin. Fosse Commune parait chez Fayard et devient finaliste du Prix Rossel 2007. Patriot Act est paru à l’été 2009 aux éditions First, première enquête de l’inspecteur Elvis Casanova. Une suite lui est prévue, Black Forum. Actuellement, Kenan prépare son prochain livre, Toute Mémoire Abolie, drame sur le thème de l'identité. Au théâtre, Kenan a écrit Extrait d’ordinaire, une vingtaine de représentations au Théâtre de Poche de Bruxelles à l'hiver 2008. Comme scénariste, Kenan commence à travailler avec 9 mm de Taylan Barman (plusieurs sélections en festivals, Prix du Meilleur Scénario à Téhéran). Il écrit un script en anglais, Manchild, qui reçoit le soutien de la Fondation Beaumarchais et est en lecture dans plusieurs agences artistiques anglo-saxonnes. Il achève la première saison du Réseau Saphir, série d’espionnage pour Canal + écrite en collaboration avec Elie Chouraqui et développe la mini-série fantastique Hiverville sous la houlette du groupe Telfrance. Enfin, il vient de démarrer la production, avec Saga Film et le soutien de la Communauté Française, de son premier film comme réalisateur, Yadel.

BIBLIOGRAPHIE


PRIX


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Qu’en sera-t-il du monde de demain ? Ce recueil de nouvelles de Kenan Gorgün, dont on connaît les préoccupations sociétales et politiques, dresse un état des lieux des dangers qui menacent l’humanité, entendue non pas comme l’ensemble des hommes, mais comme ce qui est au fondement même de l’individu.Des attitudes et des comportements banals aujourd’hui peuvent dériver si l’on n’y prend pas garde. Par exemple, la communication, « denrée la plus précieuse de notre ère », ne risque-t-elle pas de devenir une marchandise comme une autre, réservée dès lors aux plus riches ? Et comme « ce réseau mondial avait fini par se substituer au monde réel », la majorité des hommes fut littéralement réduite au silence. Chaque nouvelle présente…


Le Carnet et les Instants

La littérature serait-elle le meilleur moyen de découvrir une région ? Comment percevoir autrement l’esprit d’un lieu qu’à travers la perception intime qu’en donne un écrivain ? Les éditions Magellan & Cie ont répondu avec conviction à ces questions en imaginant leur collection « Miniatures », qui vient de consacrer un de ses derniers titres à la Belgique.« Alors que la mondialisation des échanges progresse, que le monde devient un pour tous, des mondes-miniatures s’imposent, des pays et des régions entières affirment leur identité, revendiquent leur histoire ou leur langue, réinvestissent pleinement leur espace. Quoi de plus parlant qu’une miniature, la nouvelle, pour lever le voile sur ce monde-là, celui d’une diversité infinie et porteuse d’espoir ? »,…


Le Carnet et les Instants

L’on sait que Kenan Görgün est un observateur fin et particulièrement bien documenté des phénomènes sociaux, entre autres en Belgique. Une société dont les marges et le risque que celles-ci font peser sur le vivre ensemble le questionne. Plusieurs de ses textes antérieurs ont ce que l’on pourrait nommer une valeur prospective. L’auteur extrapole à partir des situations sociales qu’il perçoit et il imagine une évolution vers un futur possible, non sans une inquiète lucidité. Le second disciple, son nouveau roman, est à nouveau un bel exemple de sa volonté de faire comprendre, par le biais d’une fiction efficacement menée, des phénomènes mal perçus, si pas franchement caricaturés.L’histoire se déroule à Bruxelles, après…


Karoo

Avec Le Second Disciple, Kenan Görgün explore la part sombre de Bruxelles. Personnage à part entière dans ce thriller psychologique, la ville se dévoile sous un angle angoissant.


Deux personnages principaux portent le récit. D’un côté, Abu Brahim, jeune bruxellois radicalisé. Il était l’un des cerveaux du terrible « attentat de la Grand Place ». Unique commanditaire à avoir été arrêté, on le retrouve à sa sortie de prison, sa liberté limitée par un bracelet électronique et par sa propre conscience. 

De l’autre côté, on découvre Xavier Brulein, militaire bruxellois qui, à cause d’une bagarre dans un bar, s’est retrouvé en prison. C’est là qu’il…