Françoise Pirart


PRÉSENTATION
Romancière, nouvelliste et biographe, Françoise Pirart, née à Bruxelles, a suivi un parcours inhabituel : élevage de chevaux, traduction, secrétariat juridique, ateliers d’écriture. Pendant près de dix ans, elle a enseigné le français à des élèves adultes d’origine étrangère, à Mons (Hainaut). Elle prête sa plume aux personnes qui souhaitent laisser une trace de vie ou un témoignage. Même s’ils sont destinés à un public adulte, ses romans abordent des thèmes qui touchent aussi la jeunesse : la révolte, les liens familiaux, la soif de liberté, l’amitié, l’amour. La romancière est sensible aux dérives de la vie sociale, qu'elles touchent à la justice, aux hasards de l'existence, aux blessures de sensibilité vive. On sent présentes les questions portant sur la répartition des chances de chaque être humain, sur le peu de distance qui sépare la folie de la raison, sur la difficulté de grandir, de vivre parmi les autres et de préserver la part du secret, de l'enchantement et de l'évasion. Ses personnages sont vivants, proches de nous, y compris les plus fantaisistes d’entre eux.

BIBLIOGRAPHIE


PRIX
  •   Prix Hubert Krains 1994 (Les uns avec leur amour, les autres avec leur haine)
  •   Prix du roman historique jeunesse 2009 (France)
  •   Prix de la Bibliothèque centrale du Hainaut
  •   Prix Marguerite van de Wiele
  •   Prix Gauchez-Philippot
  •   Prix Hubert Krains 1997


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Disparaître sans laisser de traces est sans doute un art aussi subtil que celui du crime parfait. Les deux réclament une méticulosité à toute épreuve et surtout une discrétion absolue.Cela fait plusieurs jours que Coline, une jeune femme à qui la vie semble sourire, ne donne plus signe de vie. Peu à peu, ses proches s’inquiètent, communiquent entre eux, se mobilisent. La police, alertée, retrouve sa voiture et quelques indices, mais rien qui puisse justifier vraiment un début d’enquête. Alors que les recherches s’enlisent, Anaïs, sa grande amie, et Gilles, frère de Coline, décident de se mobiliser. Ils remuent ciel et terre pour dénouer le mystère.Tout d’abord en interrogeant la famille et les proches, puis en traînant dans les bars, une…


Le Carnet et les Instants

Albien Bienfait. Bien bien. À prononcer son nom tout haut, la répétition laisserait penser que ce personnage est né sous les meilleurs auspices. Et pourtant, le jeune homme tient plutôt de l’anti-héros que d’un séducteur ou d’un leader charismatique. Pudiquement, on parlera d’une personnalité atypique, là où d’aucuns oseront avancer les termes « inadapté social ». Mais Albien n’en a cure. Il s’amuse de cette différence et n’envisage pas de rentrer dans le rang. Après tout, pourquoi voudrait-il s’intégrer à une société qui selon lui fait fausse route ? Il préfère se concentrer sur le monde des invisibles, des insectes, des vers, de la faune souterraine ; toute cette vie à laquelle les gens ne prêtent pas attention, à l’instar de sa propre…


Le Carnet et les Instants

Geofroy Sans-Avoir découvre le monde et nous en éprouvons par ses yeux la beauté, la rudesse. Françoise Pirart situe l’action de son pre­mier roman. La Croix de Saint-Vairant au cœur du moyen âge. Châteaux et monas­tères, villes accueillantes aux marchands et aux bonimenteurs, forêts sauvages où me­nacent les loups, chapelles abandonnées, sont autant de territoires que Geofroy va explorer après avoir quitté son village de pauvre gueux, décimé par la peste et min par l’hystérie collective d’une communauté qui ne sait plus à quels diables se vouer. Un tel thème pourrait facilement conduire l’exotisme chatoyant des enluminures. La romancière réussit au contraire à restituer cet univers ses dimensions quotidiennes, où les châteaux que son jeune héros imagine…