Histoire de la royauté pour les oxygénés



À PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Olivier
Auteur de Histoire de la royauté pour les oxygénés
Né le 26 mai 1934. 36 métiers avant de s'établir comme libraire ultragauche à Bruxelles "La Force de Lire", de 1972 à 1981.De 1982 à 1985 : Libraire à Virton "L'Île Lettrée". De 1985 à 1991 : Bouquiniste à Redu "L'Île Lettrée". De 1991 à 2000 : Bouquiniste à Montolieu, fondateur du village du Livre en France. Critique historique des historiens officiels dans la Revue Culturelle et Politique "Toudi".Organisateur de cycles de conférences au Centre Culturel de Rossignol : Les années 40, La question Royale, Le Congo.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Histoire de la royauté pour les oxygénés"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9488 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Histoire et fiction

Cet ouvrage, dont la publication a été dirigée par Ginette Michaux, rassemble les conférences de trois des quatre auteurs invités à la session 2001 de la Chaire de Poétique de l'Université…

Ecrire après Auschwitz : Jorge Semprun, Primo Levi, Jean Cayrol, Imre Kertesz

"Écrire après Auschwitz ? Comment imaginer écrire, nommer l'innommable ? Pierre Mertens nous invite à lire ces auteurs qui, revenus des camps de la mort, ont pris la parole. Il se penche autant sur leur façon de la prendre que sur leur mise en mots de l'abject. Si, pour le philosophe Adorno, "l'art - et plus particulièrement la poésie - apparaissait comme impensable après Auschwitz", des auteurs ont pris le parti contraire : Paul Celan, Primo Levi, Robert Antelme, Jean Cayrol, Jorge Semprun, Micheline Maurel, Soazig Aaron et enfin Imre Kertész, récemment consacré par le Jury du prix Nobel. Chacun de ces auteurs a écrit les camps en un langage propre et, paradoxalement, certains de ces passages par la fiction restituent plus de vérité encore qu'un témoignage." (Quatrième de couverture.) Le texte d'une conférence prononcée par l'auteur à Bruxelles…