Laurent Demoulin


PRÉSENTATION
Laurent Demoulin enseigne la littérature en Romane à l’Université de Liège où il officie également comme conservateur du Fonds Simenon. Il a signé nombre d’articles portant sur les littératures française ou belge francophone contemporaines et publié un ouvrage intitulé « Une rhétorique par objet » : les mimétismes dans l’œuvre de Francis Ponge (Hermann, 2011). Par ailleurs, en tant qu’écrivain, il a fait paraître les recueils de poèmes Filiation (Le Fram, 2001), Trop tard (Tétras Lyre, 2007, prix Marcel Thiry), Même mort (Le Fram, 2011), Ulysse Lumumba (Le Cormier, 2014), Palimpseste insistant (Tétras Lyre, 2014), Poésie (presque) incomplète (L’Herbe qui tremble, 2018, prix Maurice Carême) et Homo saltans (illustré par Antoine Demoulin, Tétras Lyre, 2018). Il a en outre co-écrit avec Jean-Marie Klinkenberg Les Petites Mythologies Liégeoises (Tétras Lyre, 2016) et avec Jacques Dubois Tout le reste est littérature (Les Impressions nouvelles, 2018). Enfin, son roman, Robinson (Gallimard, 2016) lui a valu le prix Rossel en 2017.

BIBLIOGRAPHIE


PRIX


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Lui-même père d’un enfant autiste, Laurent Demoulin s’est assigné le défi de consigner les épisodes de la vie d’un homme avec son fils atteint de ce trouble, Robinson, et il nous livre un texte étonnant, ni roman, ni récit, ni témoignage, mais d’une force littéraire indéniable qui, transgressant les genres, nous offre une lecture insolite et intense.Si l’autisme est aujourd’hui mieux connu, il reste pour l’immense majorité de nos contemporains un mystère d’autant que ses formes et manifestations varient d’une personne à l’autre, aux frontières de la maladie et du handicap, rendant ceux qu’il affecte totalement insaisissables à l’observateur novice. Pour son père, le narrateur, linguiste spécialiste de Barthes, Robinson est…


Le Carnet et les Instants

La danse mène le monde, une danse folle, insouciante, entêtée, une danse de victoire et de jouissance. Les hommes sont les écraseurs métronomiques du sol et c’est ainsi qu’ils ont imposé leur loi au monde. Tel est le principe de la Genèse selon Antoine et Laurent Demoulin. Les lettres sur la couverture du livre sont transformées en totems où se mêlent le buste de Nefertiti, des statues de déesses de l’Afrique à l’Asie, des lampes, des turbines – idoles modernes. Le tout forme un H et un S au long duquel, petites silhouettes noires, les hommes montent, obstinés. HS – Homo saltans –, ces lettres érigent le saut en principe vitaliste qui guide l’évolution des sociétés humaines. Elles laissent peut-être entendre le terme de cette gigue frénétique –…


Karoo

À l’occasion de la Foire du Livre 2017, nous souhaitions mettre en avant des premiers romans d’ici et d’ailleurs. Vous faire découvrir des voix qui surgissent et feront peut-être date. Parmi elles, celle de Laurent Demoulin, universitaire liégeois gouailleur, amoureux des mots et trois fois père. Dans Robinson, il nous donne à lire, entre intime et extime, joie pure et désordre, une épopée du quotidien touchante et très organique avec un fils autiste.

À l’occasion de la Foire du Livre 2017, nous souhaitions mettre en avant des premiers romans d’ici et d’ailleurs. Vous faire découvrir des voix qui surgissent et feront peut-être date. Parmi elles, celle de Laurent Demoulin, universitaire liégeois gouailleur, amoureux des mots et trois fois…