Frédéric Saenen


PRÉSENTATION
Frédéric Saenen est né en 1973 à Montegnée, dans la région liègeoise. Il est licencié en Philologie romane, collabore aux revues "Le FRAM" et "Ecritures", fait partie du comité de rédaction de la revue "Ces Gens-là". Lectures publiques avec le "Big Band de littérature féroce". Critique littéraire : En revue : Le Magazine des Livres, Internet : Sitartmag.com et Parutions.com

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Jean-Pierre Verheggen a bien raison d’être enthousiaste à la lecture de ce « roman », L’enfance unique, dans sa Lettre-préface adressée à Frédéric Saenen.Non, elle n’est pas raide morte, cette langue que Saenen qualifie haut et fort de première, le wallon. La défense qu’il en dresse est vaillante : une contre-argumentation forte et de première main à l’égard de ceux qui la méprisent ou l’ignorent ; et surtout toute une panoplie d’illustrations vigoureuses y pourvoient, qu’agrémente, pour notre plaisir à nous qui la comprenons encore, un glossaire plein d’humour.Si certains jugent cette langue (ne dites pas « dialecte ») exotique, n’appartenant plus guère qu’au folklore, au divertissement…


Le Carnet et les Instants

Les clichés, les lieux communs et les poncifs ont la vie dure et parfois nous polluent. Ils s’imposent à l’esprit, à la bouche et à la plume plus vite que la précision, la complexité et la nuance. Il en est en littérature comme ailleurs. Ainsi Camille Lemonnier ne cesse-t-il pas d’être considéré comme le Zola belge. Comme si, par ces mots, on avait tout dit, de son œuvre. Et cela ne date pas d’aujourd’hui. Dans Camille Lemonnier, le « Zola belge », déconstruction d’un poncif littéraire, le critique Frédéric Saenen, fidèle collaborateur du Carnet et les Instants, explique la genèse de ce lieu commun, met en évidence les mécanismes de sa viralité afin de mieux le défaire et avancer des propositions nouvelles.Faut-il…