Grégoire Polet


PRÉSENTATION
Grégoire Polet est un écrivain et traducteur belge né à Uccle le 15 avril 1978.  Il est Docteur en Lettres de l'Université catholique de Louvain, spécialisé en littérature espagnole. Il est l’auteur de plusieurs romans parus aux éditions Gallimard. « Madrid ne dort pas » (2005) a reçu le prix Jean Muno, tandis qu’ « Excusez les fautes du copiste » a reçu le Prix Victor Rossel des jeunes en 2006 et le prix Spécial Ecrivain de la Fondation Jean-Luc Lagardère. « Leurs vies éclatantes » (2007) a reçu le prix Indications du jeune critique 2008,  le Prix Fénéon 2007 et le Prix Grand-Chosier 2007. Ce roman a par ailleurs été retenu dans la première sélection du Prix Goncourt 2007. « Chucho » en 2009 a reçu le prix Sander Pierron de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. Il collabore également à la revue Décapage.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Ils sont onze. Onze écrivains à avoir participé à ce projet : un recueil de nouvelles pour adolescents. Onze plumes pour aider les jeunes à penser le populisme, l’obscurantisme, le racisme déguisé en bon sens, l’abandon de l’humanisme au profit d’idées simplistes tenues par des politiciens tantôt marionnettistes, tantôt marionnettes, ou par de simples citoyens passés du côté obscur de la démocratie. Le livre s’ouvre sur un texte de Jang Jin-Sung, poète et ancien haut fonctionnaire nord-coréen. Il raconte sa progressive désillusion face à la propagande de Kim Jong-Il. L’espace séparant la façade montrée par le régime dictatorial et la réalité brutale (à peine) cachée derrière celle-ci est tel que l’effroi pousse l’auteur…


Le Carnet et les Instants

Amateur de défis littéraires, Grégoire Polet nous a habitués aux récits polyphoniques et aux fictions à entrées multiples. Cette fois, il a décidé de rembobiner le film des dernières années et de réécrire l’histoire en imposant des variantes aux faits tels qu’ils nous sont connus. Pour ce faire, il se déplace aux côtés de protagonistes du mouvement des Indignés par la voix de Carolina Gracq, une Liégeoise d’origine qui nous dévoile dans ses mémoires les sources de son engagement. Infirmière partie en mission avec Médecins Sans Frontières, elle y rencontre Romuald Salis, médecin, et entre eux s’amorce une indéfectible complicité. Revenus en Europe, ils sillonnent les villes et rejoignent les mouvements sociaux qui suivent le crash boursier de 2008.  Cette militance…