Francis Dannemark


PRÉSENTATION
Francis Dannemark est né en 1955 sur la frontière franco-belge. Après des études de lettres à l'Université de Louvain, il a notamment été enseignant, critique de cinéma, adjoint du rédacteur en chef d’un journal de bandes dessinées, attaché culturel dans un cabinet ministériel, animateur d'ateliers d'écriture, directeur d’un centre culturel bruxellois et fondateur-directeur des associations Escales des lettres (Bruxelles & Arras), avec lesquelles il a organisé de nombreux festivals littéraires internationaux. Fondateur et codirecteur de la collection « Escales des lettres » (*) (1998-2017) aux Éditions Le Castor Astral (Bordeaux/Paris), il est aujourd’hui conseiller littéraire indépendant et anime des stages et ateliers d’écriture. Après avoir longtemps vécu à Bruxelles, il réside en Brabant wallon. Son premier livre est paru en 1977 chez Seghers, suivi de près de quarante autres (romans, poèmes, textes courts). La plupart de ses romans sont parus chez Robert Laffont et aux Éditions Le Castor Astral, notamment Mémoires d’un ange maladroitChoses qu’on dit la nuit entre deux villes, Qu’il pleuve, Le grand jardin, Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver, La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Histoire d’Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un), Aux Anges et Martha ou la plus grande joie. Une anthologie de ses poèmes est parue sous le titre La longue course (Poèmes 1975-2000). Il est également l’auteur de quatre romans écrits en duo avec Véronique Biefnot: La route des coquelicots, Kyrielle Blues, Place des Ombres après la brume et Soren disparu. Il a obtenu les prix Alexandre-Vialatte, Émile-Bernheim, Maurice-Carême et Charles-Plisnier, ainsi que le premier Prix franco-belge des Lycéen (ex æquo avec Daniel Pennac) et le Prix littéraire du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. On trouvera des renseignements détaillés sur ses livres et sur ses diverses activités en consultant le site www.francisdannemark.be  

BIBLIOGRAPHIE


PRIX
  •   Prix Charles-Plisnier
  •   Prix franco-belge des lycéens
  •   Prix Alexandre-Vialatte
  •   Prix Maurice-Carême 2001


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Aucune rumeur qui vienne de la ville ne troublerait les jours paisibles qu’on peut vivre en Bourgogne, dans un petit village aux bords de l’Yonne, cette rivière qui va grossir la Seine pourtant. Un village peu peuplé, dont les habitants sont sympathiques et accueillants. Rien ne devrait donc entraver le court séjour que vont y faire Martin et sa sœur Martha. Un peu par devoir, il s’agit de prendre soin d’une personne chère, cette Martha qui a un peu perdu la mémoire depuis son accident ; un peu par hasard aussi, la perspective de retrouver peut-être les traces écrites d’un père disparu et qui sait ? un secret de sa vie passée. C’est la douce impression qu’on peut avoir en lisant les premières pages du roman de Francis Dannemark, Martha ou la plus grande joie.…


Le Carnet et les Instants

« Il a réglé la course, est sorti en sifflotant et, sans se retourner, il a soulevé son chapeau en guise d’adieu », telle est la dernière image qu’a laissée Soren. Nous sommes à Bordeaux, en novembre 2017, et ce musicien et producteur âgé de cinquante-huit ans a demandé au chauffeur de taxi de le déposer à l’entrée du Pont de pierre. Après, plus rien… plus de Soren. Qu’est-il advenu ?Le roman de Francis Dannemark et Véronique Biefnot s’ouvre sur cette disparition et met en récit plusieurs voix. Elles ont toutes connu Soren, de près ou de loin. Chacune d’elles plonge dans ses souvenirs, exhume des moments passés en sa compagnie, des instants de sa vie et, dans une polyphonie où les sonorités tantôt se répondent tantôt…


Le Carnet et les Instants

fusionnelle entre Véronique Biefnot et Francis Dannemark. Et c’est ensemble qu’ils publient deux livres que chacun d’eux a marqués de son empreinte, à l’enseigne de l’auteur bicéphale Biefnot-Dannemark. La route des coquelicots est un roman où l’on reconnaît bien la patte de velours du nouveau Francis Dannemark, plus proche aujourd’hui des beaux et bons sentiments que des errances poétiques du cheval ombrageux de naguère. Véronique Biefnot partage ce pas de deux qui engage ensuite le couple dans la chorégraphie d’un échange passionné avec Au tour de l’amour, long poème lyrique et sensuel, illustré, lui aussi, d’encres et lavis de la romancière, comédienne et   artiste.

La poésie ne fait pas pour…