Anna Ayanoglou

PRÉSENTATION
Anna Ayanoglou est née en 1985. Elle grandit à Paris, ville qui s’ajoute à la mosaïque improbable de ses origines — vendéenne, crétoise, grecque d'Asie mineure et polonaise. Son premier recueil, Le fil des traversées (Gallimard, Prix Apollinaire Découverte et Prix Révélation Poésie de la Société des Gens de Lettres en 2020) se fait l’écho de trois années vécues en Lituanie et en Estonie. Elle réside actuellement à Bruxelles, où elle écrit, enseigne le français langue étrangère, et anime sur les ondes de Radio Panik l’émission « Et la poésie, alors ? », qui donne à entendre des poèmes du monde entier lus en langue originale et en traduction française. Lauréate d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse de Découverte, 2021

BIBLIOGRAPHIE


PRIX


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Anna AYANOGLOU, Le fil des traversées, Gallimard, 2019, 97 p., 12,50 € / ePub : 8.99 €, ISBN : 978-2-07-284427-0Créé en 1913, le personnage de Barnabooth, voyageur libre et délicat, nous entraîne à travers l’Europe du début du 20e siècle. Sous la plume précieuse de Valery Larbaud, les villes du vieux continent se succèdent, se déplient, de Moscou à Londres, de Paris à Berlin. Occasion pour Barnabooth de dessiner une cartographie intime et personnelle que le lecteur devine au fil des fragments compilés du  journal et des poèmes. L’un de ceux-ci éclaire particulièrement le contexte sentimental dans lequel s’effectue cette traversée,Des villes, et encore des villes ;J’ai des souvenirs de villes comme on ades souvenirs d’amour… Éclat d’émotion qui grince…


Le Carnet et les Instants

Anna AYANOGLOU, Sensations du combat, Gallimard, 2022, 88 p., 13 € / ePub : 9,49 €, ISBN : 9782072972454Elle esquive les coups, elle absorbe tout – à l’instar de la boxeuse d’Arthur H, Anna Ayanoglou. Sensations du combat, son deuxième recueil, parait trois ans après le remarqué Le fil des traversées, chez Gallimard encore – collection blanche, et en redéploie, avec vigueur, des traces vives. Un philtre de perception pure.Dieu soit loué il m’est donné d’aimer encorede vivre à perte contre le tempsEn deux amples mouvements (La dévoration et Ce savoir, se savoir) que sépare un intermède clé (Nourritures), la poétesse forme par tableaux les étapes d’une trajectoire qui va au-delà du champ amoureux, empoignant texte après texte ce…