Un poème à vingt francs


RÉSUMÉ
L’histoire du siècle vue par les yeux d’une femme. A la mort de son père, Agathe se remémore son enfance, notamment lorsque son père lui avait offert de l’argent pour réciter un poème. Elle relate l’histoire de cet homme issu du monde rural qui a utilisé la littérature pour sortir de sa condition et qui a traversé les grands événement de l’histoire belge.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Pascale Toussaint
Auteur de Un poème à vingt francs
J’habite la maison de Louis Scutenaire -  c’est vrai et c’est le titre de mon premier roman. Une maison qui abrite pour la seconde fois un couple d’écrivains, Jacques Richard, peintre et écrivain, et moi. Jadis un haut lieu du surréalisme bruxellois ; aujourd’hui,  celui des « rendez-vous de la Luzerne ».  Scutenaire n’est pas le premier tendre contestataire que je croise dans ma vie puisque j’ai fait mon mémoire de fin d’études en philologie romane sur Georges Brassens. Une fois mon diplôme en poche, ma vie d’adulte a commencé dans une école au Maroc (Taza), qui reste mon deuxième pays de cœur. L’enseignement (une vie passionnée de prof de français), le monde du livre (un heureux intermède en librairie) et la littérature belge (c’est trop beau ! trop !) m’ont donné l’envie de rédiger une anthologie qui donne une plus large diffusion à « Cinquante écrivains belges ». Si je me suis lancée moi-même dans le roman et la poésie,  c’est pour mieux appréhender la littérature. Aller vers le lecteur, vers l’autre. Une autre qui s’interroge comme moi sur le quotidien, sur ses angoisses et ses relations avec autrui, sa mère, sa meilleure amie. Ou cette autre dont le choix d’être religieuse me pose question. Sans oublier l’écriture. « La littérature, c’est d’abord l’écriture. La preuve par Pascale Toussaint. Au cordeau, à l’os, à l’essentiel. Des phrases courtes serrées dans des chapitres courts. Trances de vie, de sentiments, d’émotions. » (JC Vantroyen, Le Soir 22/12/22)

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Un poème à vingt francs"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9955 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Jardin botanique

Paru en 2013, ce recueil de récits sillonne le territoire belge et en définit les contours en…

La légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d'Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandre et ailleurs

En 1867, à Bruxelles, chez l’éditeur qui avait publié Les Misérables un peu auparavant, parait un gros et luxueux ouvrage : La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au pays de Flandre et ailleurs. Considérée comme le texte fondateur de la littérature belge, cette fresque est signée par Charles De Coster. Au moment où s’élaborent les mythes nationaux et où le Romantisme a mis en avant la figure du Peuple, De Coster est un des premiers à exprimer sur le mode littéraire le mythe d’une Flandre charnelle. Pour cela, il s’empare du personnage d’Ulenspiegel, farceur du répertoire folklorique traditionnel, et le jette au plus fort des guerres qui ensanglantèrent la région au XVIe siècle afin d’illustrer le thème qui lui est cher : la Liberté. La première édition de cette épopée n’était pas exempte d’erreurs. Bien des éditions suivantes, tout en favorisant la connaissance du texte auprès du grand public, se sont encore éloignées du projet original. Cent cinquante ans après…