Ulrike Meinhof : Histoire, tabou et révolution


RÉSUMÉ
« J’ai vécu parmi des mots qui sentaient encore le carnage, la folie, la guerre, des mots que je mettais en mouvement pour les arracher aux champs de sang. Si je naquis le 7 octobre 1934 à Oldenburg, trois mois après la Nuit des Longs Couteaux, quelques jours après la création des Verfügungstruppen affiliées à la SS, je vis le jour le 14 mai 1970 lorsque nous libérâmes Andreas Baader. Le seul vrai baptême se sacre dans l’illégalité puisqu’il n’est aucune liberté possible dans l’espace de l’État. Ceux qui désavouent la révolution seront, par nous, désavoués. Entre eux et nous, le divorce prendra la forme d’un pistolet-mitrailleur MP5 en travers d’une étoile rouge. « Année zéro » ; « tous pour tous » en lieu et place d’« un ou de quelques-uns pour tous » ; « un se divise en deux »… Je viens de comprendre que la guérilla urbaine requiert l’invention de mathématiques nouvelles. L’homme à venir ne jaillira pas de l’arithmétique de nos pères. »

À PROPOS DE L'AUTEUR
Véronique Bergen
Auteur de Ulrike Meinhof : Histoire, tabou et révolution
Véronique Bergen, philosophe et écrivain née à Bruxelles. Auteur d’essais philosophiques notamment L'Ontologie de Gilles Deleuze (L'Harmattan, 2001), Résistances philosophiques (PUF, coll. Travaux pratiques, 2009), de romans dont Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent (Denoël, 2006), Fleuve de cendres (Denoël, septembre 2008), de recueils de poèmes (dernières parutions : Alphabet sidéral. Dans les pas d’Anselm Kiefer, Le Cormier, 2008, Glissements vers l’ouvert, Maelström, 2009. Auteur de nombreux articles sur Deleuze, Badiou, Sartre… Elle est membre de comité de rédaction de la revue Lignes. Veronique Bergen a reçu pour son roman Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent, le prix Felix Denayer décerné par l'Académie royale de littérature et langue françaises de Belgique. Source : Éditions L'Arbre à paroles Également auteur d’un ouvrage sur l’œuvre picturale de Sophie Cauvin (début 2005). Elle a écrit de nombreux articles sur Genet, Bataille, Deleuze, Badiou, Sartre… dans différentes revues et ouvrages collectifs et elle collabore également à diverses revues.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Ulrike Meinhof : Histoire, tabou et révolution"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La Madone des plaines de jeux

Constantin, le père de la petite Marguerite, voudrait bien séduire…

Les Petites voix

C'est le début de l'été et la ville se vide. Une traductrice, journaliste à ses…

Quand j'étais mort

Depuis L’œil de la mouche (1983), André-Joseph Dubois prend…