Martine, une aventurière du quotidien


RÉSUMÉ
Martine remonte le fleuve aux crocodilesMartine marche sur la LuneMartine fait du kung-fu ou Martine trouve un vaccin sont autant d’albums que l’on ne lira jamais. Car Martine n’est pas ce genre d’aventurière. Dans son monde, il n’existe que peu, voire pas du tout, de problèmes, ni de dangers, ni de misère. Seule la face la plus aimable du monde se fait jour, au grand bonheur des satiristes des réseaux sociaux qui ne cessent de détourner les célèbres couvertures de ses récits pour s’amuser des folies du monde contemporain. Cette éternelle petite fille sage, âgée pour toujours d’une dizaine d’années, inventée pour les éditions Casterman en 1954 par l’auteur Gilbert Delahaye et le dessinateur Marcel Marlier, au coup de crayon si souvent imité mais si rarement égalé, s’est posée en phénomène de l’édition sans jamais avoir accompli d’exploit héroïque, si ce n’est de perdurer et même d’évoluer au fil des époques sans se faire remarquer. À moins cependant que l’on ne regarde sous une autre échelle la notion d’épopée ou, mieux encore, que l’on ose considérer à nouveau, comme un enfant, les domaines de l’anodin, du banal et du quotidien pour ce qu’ils sont : des terrains de jeux où surgissent sans cesse d’infinies et authentiques aventures.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Laurence Boudart
Auteur de Martine, une aventurière du quotidien
Laurence Boudart est licenciée en traduction et docteure en lettres modernes. Après avoir enseigné le français, les littératures et cultures francophones ainsi que la traduction à l’Université de Valladolid, elle occupe le poste de directrice aux Archives & Musée de la Littérature depuis fin 2019. Elle a écrit une soixantaine d’articles et de communications portant essentiellement sur les lettres belges et est coautrice d’ouvrages collectifs et d’éditions critiques.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Sacré défi que d’écrire à propos de Martine, cette « éternelle petite fille sage, âgée pour toujours d’une dizaine d’années », entrée dans l’imaginaire collectif dès 1954 au travers du dessin de Marcel Marlier et de l’auteur Gilbert Delahaye, tant elle évolue dans un monde sans aspérité aucune ni n’est dotée d’un quelconque (super-)pouvoir. Laurence Boudart relève ce défi avec brio, dans son essai Martine. Une aventurière du quotidien, publié dans la collection « La Fabrique des Héros » des Impressions Nouvelles. Martine fréquente désormais les mythiques Batman, Barbarella, Sherlock Holmes ou Jack Sparrow.Puisque « contrairement aux apparences, il n’existe pas…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Martine, une aventurière du quotidien"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Hubert Juin

Poète, romancier, critique, Hubert Juin n'appartient à aucune école.Son chant est ample, de haute lignée son langage. Poèmes à…

Éveil à la poésie

Comment favoriser l’éclosion de la sensibilité poétique ? C’est…

Le Souffleur inquiet

Ce volume rassemble des articles critiques et théoriques de Jean-Marie Piemme…