L’île aux deux crabes


RÉSUMÉ

Il y a bien longtemps, sur une petite île perdue au cœur de l’océan, les animaux vivaient sans plumes ni écailles, sans poils ni fourrure.
Madame Bouba, qui possédait certains pouvoirs, décida de leur offrir de beaux vêtements.
Seuls manquèrent à l’appel Petit-Bernard et Grosse-Pince, deux crustacés insouciants qui chapardaient des noix de coco.

Inspiré d’une légende traditionnelle kanak (Nouvelle-Calédonie).




COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

À PROPOS DES AUTEURS
Loïc Gaume
Illustrateur de L’île aux deux crabes
Loïc Gaume est né en France, il vit à Bruxelles. Il est auteur-illustrateur de livres pour enfants, graphiste, et dessinateur pour diverses collaborations (domaines de la littérature jeunesse, de la culture et de l’architecture) et pour le fanzine pour enfants Cuistax. Il a également conçu une exposition itinérante, ludique et interactive et des modules d'animation, autour de deux de ses albums. Son travail a fait l'objet de diverses expositions. Il a crée Les Détails éditions qui publient des inventaires dessinés et des récits de bande dessinée. Son premier album jeunesse Contes au carré reçoit une mention spéciale aux Bologna Ragazzi awards en 2017 dans la catégorie Opera prima. Depuis, plusieurs traductions (Argentine, Corée, Chine...) ont vu le jour, ainsi qu'une exposition itinérante, qu'il a conçue, ludique et interactive. Après des études en arts appliqués et en communication graphique à Besançon, Loïc Gaume est diplômé en 2008 de École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre de Bruxelles où il intervient aujourd’hui pour le cours de narration visuelle et illustration au côté de Pascal Lemaître. Il anime également des workshops dans le supérieur, et des ateliers dans les écoles autour de ses livres.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

L’histoire de L’île aux deux crabes appartient à la tradition kanak et se transmettait originellement en iaaï (langue parlée à Ouvéa, comptant aujourd’hui un peu moins de quatre mille locuteurs). Au début de l’ouvrage, il est précisé que Françoise Ozanne-Rivierre, une linguiste spécialiste des langues et civilisations à tradition orale, l’a recueillie en Nouvelle-Calédonie à la fin des années 1980 de la bouche d’un certain Taï Waheo. Quelques décennies plus tard, Sylvain Alzial s’en empare et facilite son inscription, à travers les âges et au-delà des frontières, par le biais d’un conte amusant et plein de la sagesse de feu Madame Bouba.Un jour, en des temps immémoriaux, cette vénérable ancêtre…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’île aux deux crabes"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16281 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le souffle de ma Mamie

Au fond de son armoire, une petite fille découvre un ballon tout plissé. Un restant de fête d’anniversaire, une trace d’un souvenir. C’est sa grand-mère, disparue depuis peu, qui l’avait gonflé. Alors, cette enfant imagine le chemin que pourrait emprunter le souffle de sa Mamie si elle le laissait s’échapper. Au fil des pages, c’est un voyage tout en délicatesse comme une plume qui s’envole qui emporte avec lui le lecteur et ses pensées. Cet album aborde avec poésie et pudeur les thèmes de la mort, du deuil et du retour à la vie. Il est judicieusement écrit à la première personne du singulier. Ce « je » permet aux plus jeunes lecteurs de s’identifier au personnage. Les teintes dominantes utilisées par Catherine Metzeyer passent des couleurs froides aux chaudes en fonction des émotions véhiculées dans l’histoire. Chaque double page permet également de voyager à travers les yeux de cette petite fille qui va peu à peu laisser reprendre le cours de sa…

Le musée de la moufle

Mina rentre de l’école avec son bonnet et ses belles moufles rouges. Elle s’arrête…

La ballade de Lino

Dans cet album composé à l’aide de collages finement travaillés, nous emboitons…