Le violencelliste


RÉSUMÉ

Sous forme d’une «Lettre à un jeune corps n’aimant pas lire et en grand danger de mort dans l’âme», Marcel Moreau retrace son histoire d’écrivain et de lecteur entièrement voué au rythme de la langue. La chair et le livre ne font plus qu’un dans une fusion érotique et littéraire dont l’auteur de « Quintes » a le secret.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Marcel Moreau
Auteur de Le violencelliste
Marcel Moreau est un écrivain belge de langue française né en 1933. Il perd son père à l'âge de quinze ans et arrête quelques temps plus tard ses études. Il pratique alors divers métiers pour subvenir à ses besoins. Il entre au journal Le Peuple comme aide comptable, puis, en 1955, devient correcteur au Soir à Bruxelles. Il correspond avec des écrivains comme Mauriac ou Camus et en 1959, il fait une rencontre majeure, celle de Nietzsche, qu’il appellera bientôt son « professeur ». En 1963, il publie son premier roman « Quintes ». Après la parution de celui-ci, il ne cesse d’écrire. Son travail est rythmé par de nombreux voyages : URSS, Inde, Cameroun, Chine, Iran, Népal, Canada, Mexique, États-Unis ,... Il reçoit le Prix Maeterlinck en 1994. Il décède avril en 2020, à Paris.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le violencelliste"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Elle s’appelait Lucía

« Tout a déjà été dit, mais pas par moi » : tel aurait pu être le leitmotiv…

Un été dans la combe

Quelque part entre Argonne et Champagne, un vagabond s'installe…