La Légende d’Ulenspiegel


RÉSUMÉ
La guerre, la sainte Inquisition, les flammes d’un bûcher, le cœur de Claes qui bat sur la poitrine de Thyl, les cris d’une femme qu’on torture, de sanglantes horreurs, de la révolte et du génie… Et le pays de Flandre et les terres d’ailleurs, de la malice, de l’ironie, de la violence, des farces, de l’amour, des chansons, des légendes, de la poésie et encore du génie… Et encore des calembredaines, des rabe­laiseries, des don­quichottades, des breugheulantes,…
  lire la suite sur  Espace Nord

À PROPOS DE L'AUTEUR
Charles de Coster
Auteur de La Légende d’Ulenspiegel

Fils d'un père flamand et d'une mère wallonne, De Coster est né à Munich. Ses Légendes flamandes (1858) préludaient à son chef-d'œuvre, La Légende d'Ulenspiegel (1867). Cette œuvre unique chante la résistance des Pays-Bas à l'oppression espagnole au XVIe siècle, en transfigurant le héros truculent des traditions flamande et germanique. À la fois épopée, fabliau, poème, roman allégorique, le texte sait marier les tons tragique et burlesque, grâce à une langue travaillée, empruntant ses principaux ressorts stylistiques à l'archaïsme. Œuvre inclassable, elle est devenue classique. Traduite maintes fois, elle a inspiré des continuateurs en plusieurs langues et suscité nombre d'adaptations musicales, théâtrales, radiophoniques, cinématographiques et paralittéraires, mais reste oubliée dans l'histoire de la littérature de langue française.

(source : Anthologie Espace Nord)


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:génie - "La Légende d’Ulenspiegel"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La nuit des Griots (T. 2)

Au total trente-deux contes (comparables à de très beaux…

Un roseau entre les dents

Tu m’as trempé, tel un acier qu’on forge Émile Verhaeren, L’Escaut L’Escaut…

Les ombres d’Esver

Amaryllis, une jeune femme de presque seize ans, vit avec sa mère (Gersande) depuis dix ans dans le domaine d’Esver, «  cette prison qu’elle aimait détester  » et d’où elle n’est jamais sortie.…