La joie des autres


RÉSUMÉ

Tu ne supportais pas cet émoi contraint autour de toi, le visage de ta mère fermé sur une angoisse masquée, ton père faussement léger, soupesant une piécette qu’il lançait d’une main pour la rattraper de l’autre comme s’il jouait ta vie. Les médecins défilaient ; l’hiver, ils parlaient bas, d’autres faisaient claquer le fermoir de valises sévères qui contenaient ton destin. Tout te paraissait prophétique parce que tu manquais de souffle et de corps. Tu te voyais dans chaque mouvement qui te projetait dans un geste d’augure et tu voulus transformer l’augure en offrande.

 

Le vrai merci, je l’ai appris de toi, dit Anna saluant la mémoire de son père; le bonheur tient dans la beauté de soi que l’on surprend dans le regard de l’autre.

 

Second roman de Pascale Tison, La joie des autres met en scène un réseau de personnages dont les vies se jouent intensément. Une femme, Anna, en est le centre et la narratrice. Elle partage son amour et son adoration entre deux hommes d’exception: son père et son amant, l’un danseur-étoile, l’autre violoniste virtuose, l’un homme du sud et l’autre homme du nord. Deux hommes qui se séparent et se rejoignent, sans pouvoir se rencontrer ailleurs qu’à travers le corps d’Anna. Au fil des mots, Anna se cherche et se découvre. Par le signe, elle parviendra à s’extraire, sans se défaire, de ces deux monstres sacrés.

Et c’est aussi par le signe que Gabriel Belgeonne rejoint l’écriture de Pascale Tison. Rythmant le livre à la manière d’un métronome, ses encres trouvent l’écho de la narratrice. Le livre devient alors le lieu rare d’un équilibre.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Pascale Tison
Auteur de La joie des autres
Après une licence en Philologie Romane à l'université de Liège et un DEA en Lettres Modernes à l'université de Paris 7, Pascale Tison a écrit, pour des revues, des articles ayant trait à l'art et à la culture. Ces textes ont paru notamment dans Ballet International, Les saisons de la Danse, Nouvelles de danse, Le magazine littéraire, Le journal des poètes... Elle a travaillé comme comédienne pour Jacques Doillon et Marion Hänsel. Ecrivain, elle a bénéficié de plusieurs bourses et d'aides à la création. Sa première pièce de théâtre, La rapporteuse, a reçu le prix Promotion-Théâtre en 1988. Le texte, publié chez Lansman, a été créé dans une mise en scène de l'auteur en 1992. Des représentations en ont été données en Belgique et en France. Sa seconde pièce, La chute des âmes, publiée chez Lansman, a été créée au Festival de Stavelot. Elle a reçu le prix Plisnier en 1996. Elle a publié son premier roman, Le velours de Prague en 1996 aux éditions Les Eperonniers. Pascale Tison travaille à la RTBF où elle est productrice de l'émission Parole Donnée sur Musique Trois, depuis 1995.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La joie des autres"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Nos mères

Dans un pays du Proche-Orient, un enfant et sa mère occupent une maison jaune juchée sur une colline. La…

Un été dans la combe

Quelque part entre Argonne et Champagne, un vagabond s'installe…