Fourmi(s)


RÉSUMÉ

Sur le toit de la Grande Tour, Antoine regarde les horizons qui s’échappent devant lui. Il rêve de s’envoler à Patong, en Thaïlande, loin de sa ville où tous les citadins, vus du ciel, semblent des fourmis à l’ouvrage, toutes identiques, pressées et oppressées. Pour Antoine, l’échappatoire serait de devenir chauffeur indépendant et de travailler sur La Plateforme, une application mobile dont les publicités inondent les réseaux et promettent à ses nouveaux utilisateurs des conditions de travail idylliques et de grandes perspectives de changement. Mais La Plateforme tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Jusqu’où Antoine est-il prêt à aller pour échapper à sa condition ?


À PROPOS DE L'AUTEUR
Florian Pâque
Auteur de Fourmi(s)
Florian Pâque est comédien, auteur et metteur en scène. Pendant dix ans, il suit des cours d’Art Dramatique et de Déclamation à l’Académie César Franck de Visé. Après un baccalauréat en Langues et Littératures françaises et romanes obtenu à l’Université de Liège, il remporte le « Carrefour des Comédiens » du Festival du Film Policier de Liège et poursuit alors sa formation théâtrale au Cours Florent à Paris, où il intègre la Classe libre en 2015, cursus qui lui permet d’écrire, mettre en scène et interpréter ses deux premières créations : – avec le paradis au bout et Pour en finir., qu’il reprendra hors de l’école en France et en Belgique, avec la Cie Le Théâtre de l’Éclat dont il devient le directeur artistique en 2016. En 2018, sa rencontre avec le comédien Nicolas Schmitt lui donne l’argument d’écrire Étienne A., un seul en scène salué par la critique sur le dernier Noël d’un employé Amazon ayant décidé de s’enfermer dans un carton et d’attendre que quelqu’un le commande. Leur collaboration se poursuit ensuite avec les spectaclex Fourmi(s), qui traite du rêve d’ubérisation d’un jeune adolescent, et Sisyphes, une relecture du mythe éponyme abordant la systématisation des schémas de précarité dans une fable socialo-loufoque. Dans ses dernières créations, Florian Pâque développe un théâtre du réel, ancré dans la vie quotidienne des « petites gens », sans complaisance ni misérabilisme, en leur rendant leur dignité malgré leurs petits défauts ou maladresses. Il écrit une fable sur l’homme moderne perdu dans la complexité d’une société de plus en plus inhumaine et individualiste, donne à voir, à entendre et à réfléchir sur le travail précaire et la marchandisation des individus, avec une langue poétique et précise, imagée et directe. En 2021, pour ses deux publications (– avec le paradis au bout, aux éditions Les Cygnes ; Étienne A., aux éditions Lansman), Florian Pâque reçoit le Prix Découverte décernée par l’Académie Royale de Langues et Littératures françaises de Belgique. Ses textes sont publiés aux éditions Les Cygnes et aux éditions Lansman.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Après Étienne A,  Sisyphes, Florian Pâque poursuit son travail de dramaturge et d’homme de théâtre (mise en scène, jeu) en proposant cette fois une sorte de prolongement, ou plutôt d’écho, aux deux précédentes pièces à propos des conditions de travail de l’époque de l’ubérisation.Après un travail documentaire, des interviews de travailleuses et de travailleurs des plateformes Uber et cie, le dramaturge a écrit deux versions de ce texte ; une destinée à des représentations dans tous les lieux non-théâtraux et celle-ci, publiée récemment, et qui s’est fait bellement remarquée au festival d’Avignon. Elle livre une réflexion plus complexe sur c’est tendance apparue il y a une dizaine d’années qui est de faire miroiter aux jeunes,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:sorte fourmi - "Fourmi(s)"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le complexe de Robinson

Stanislas Cotton est un marin au long cours de la littérature et de la…

Le droit à l’oubli

«  J’ai hérité d’une sombre forêt, mais je vais aujourd’hui dans une autre…