C'est trop beau ! trop !


RÉSUMÉ

« C’est trop beau ! trop ! »  écrivait Rimbaud dans Bruxelles, en juillet 1872 :  « plates-bandes d’amarantes », « banc vert » et « diables bleus »… La Belgique plaît ! Diables bleus ou diables rouges, elle a tout pour plaire…

Et pourtant la Belgique semble être un des seuls pays au monde qui boude sa littérature ! Même si, comme on l’a dit, « un écrivain sur deux est belge ». Et si l’on en croit Léopold Sédar Senghor, « la Belgique est le pays au monde qui compte le plus de poètes au kilomètre carré. »  Il y a donc de quoi être fier !

Laissez-vous raconter Cinquante écrivains belges…

Enfants de nos deux langues et de nos deux cultures, germanique et latine, « les pieds sur terre et la tête dans les nuages ». Tiraillés entre amour et rejet du pays. Ballottés entre soif d’émancipation et nécessité de reconnaissance par la France et la francophonie. Écartelés entre crainte de faire des « fautes » et désir de perfection langagière, jusqu’à « fransquillonner ».

Cette anthologie thématique se veut avant tout originale. Notre approche des écrivains est subjective et nous croyons que c’est ce qui marque sa différence.

Par ailleurs, les textes sont scandés d’illustrations et de références picturales, musicales et cinématographiques qui ouvriront à d’autres spécificités de notre culture belge.

Enfin, pour les enseignants, un cahier pédagogique est disponible gracieusement sur simple demande.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Pascale Toussaint
Auteur de C'est trop beau ! trop !
Pascale Toussaint est née et vit à Bruxelles, avec son mari Jacques Richard, peintre et écrivain, et ses deux enfants. Elle est licenciée en philologie romane (mémoire sur Georges Brassens) et s’est formée aux métiers du livre. Sa vie d’adulte et de professeur a commencé au Maroc (Taza). Aujourd’hui, elle enseigne la littérature à Bruxelles, dans l’enseignement secondaire. Le plaisir, l’intérêt et la fierté que la littérature belge suscite chez les jeunes lui ont donné l’envie de rédiger une anthologie qui réponde à l’attente du plus grand nombre et surtout qui donne une plus large diffusion à « cinquante écrivains belges ». Elle  a publié trois romans : J’habite la maison de Louis Scutenaire, collection « Plumes du coq », Olivier Weyrich, 2013. Un poème à vingt francs, collection « Vents du Nord », Zellige (Paris), 2015. ET Audrey H., Edition Samsa 2017. Une anthologie thématique : C’est trop beau ! trop ! Cinquante écrivains belges, Samsa, 2015 (préface de Jean Louvet). Et un dossier pédagogique : André Baillon, Histoire d’une Marie (lien avec Neel Doff), Espace Nord, 2016.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "C'est trop beau ! trop !"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9294 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La poésie francophone de Belgique (Tome II) (1885-1900)

Le premier volume de notre anthologie présentait les poètes du symbolisme et des tendances ultérieures à cet état d'esprit.…

L’éternité est un battement de cils : Anthologie personnelle

Le poète belge retrace son propre parcours poétique. Son oeuvre se caractérise par la recherche d'une grande fluidité formelle, par la présence d'une interrogation douloureuse sur le non-sens existentiel et les naufrages de l'humanisme post-génocidaire, mais aussi par un attachement aux plaisirs du regard, à la beauté, à la sensualité, à la corporalité du…