Boulevard des Ombres


RÉSUMÉ
Un monteur de cinéma traqué par des tueurs bien réels. Une starlette disparue lors d'une mystérieuse croisière. Un journaliste «tué» d'une balle dans la tête, alors qu'il était déjà mort. Une prostituée asiatique qui veut repartir à zéro, mais peut-on jamais s'arrêter de trahir ? Un inspecteur, Ring Lennox, qui a perdu le goût de vivre depuis la mort de sa femme – et se console avec le goût des cigares. De Greenwich Village à Chinatown, dans une atmosphère crépusculaire, les…

PRIX
  Grand prix de littérature policière 1993

À PROPOS DE L'AUTEUR
Paul COUTURIAU
Auteur de Boulevard des Ombres
Né en 1952 à Bruxelles, Paul Couturiau est un fanatique de l'écriture. Il l'a abordée par toutes ses facettes: la traduction scientifique et littéraire, le théâtre, le roman, la bande dessinée et ... la publicité; celle-ci constitue d'ailleurs sa formation de base. Pendant une dizaine d'années, il a été attaché comme traducteur aux éditions du Rocher. Cela lui a notamment permis de traduire de nombreux auteurs anglo-saxons. Il a également travaillé comme conseiller littéraire dans le même secteur linguistique.Amené par son métier à faire de nombreux séjours aux Etats-Unis, il est tombé amoureux de ce grand pays avec une préférence toute particulière pour les villes de New-York et Miami.De janvier 1991 à juin 1992, il a été directeur littéraire aux éditions Claude Lefrancq. Son épouse, Nadine Monfils, est également un écrivain de renom.
FIRST:xfirstword - "Boulevard des Ombres"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Sortilèges

Mannequins de cire, diables, Mephisto, vieilles dames d’âge indéfinissable, vieux antiquaires et statues peuplent les douze contes fantastiques de ce recueil : « Le Diable à…

Karl et Lola

C'est l'histoire d'un frère et d'une sœur dans une ville dont l'industrie se meurt. Un fleuve, une fabrique, la canicule, deux pommes pourries, deux miroirs... « Ils marchent sans savoir…

Le bestiaire de Rotterdam

"Paul Corneille avait quarante ans, on lui en donnait cinquante, et cependant un observateur délicat de l'âme humaine, s'il avait pris le temps de pénétrer ce…