Aux Armes de Bruxelles : Flâneries urbaines


RÉSUMÉ

Ce récit invite à découvrir Bruxelles, son histoire, ses artistes et sa gastronomie.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Christopher Gérard
Auteur de Aux Armes de Bruxelles : Flâneries urbaines
Né à New York en 1962, Christopher Gérard est licencié en philologie classique de l'ULB. Ancien directeur de la revue Antaios (1993-2001), revue élogieusement citée dans le dernier volume du Journal  d'Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface, il a publié, sous la direction de Lambros Couloubaritsis, une traduction commentée du Contre les Galiléens de l’empereur Julien (Ousia). Il est l'auteur de quatre romans publiés aux éditions L'Age d'Homme : Le Songe d’Empédocle (prix E. Martin),  Maugis, et dans la collection "La petite Belgique" dirigée par Jean-Baptiste Baronian, Porte Louise et Vogelsang ou la mélancolie du vampire (prix Indications du meilleur roman),  ainsi que Aux Armes de Bruxelles, un récit dont le personnage principal est la capitale des Ducs de Bourgogne (prix Félix Denayer de l'Académie royale). Ce livre a été salué par Jacques De Decker : " un livre délicieux, dont on peut dire qu’il est un des plus fervents que la ville ait inspirés ; (…) L’auteur se promène dans Bruxelles comme autour de sa chambre, (…) il pérégrine parmi ses lieux d’élection, librairies, jardins publics, musées, maisons de thé et autres étapes hospitalières d’une capitale dont il nous confirme qu’elle est imprégnée d’un art de vivre sans équivalent. (…) Il nous donne là un ouvrage qui deviendra un talisman que se recommanderont les Bruxellois de souche et de cœur, et un sésame indispensable à ceux qui se sentent la vocation de les rejoindre",  comme par Claire Devarrieux : « Un quadrillage alerte, considérablement plus précis et peuplé de fantômes que les guides habituels". Il a aussi publié un recueil de contes animaliers, Osbert & autres historiettes, un essai sur son parcours philosophique, La Source pérenne, un journal de lectures, Quolibets. Ses débuts littéraires sont été encouragés par Henri Bauchau, Guy Vaes, Jacques Crickillon, et surtout Pol Vandromme : " Christopher Gérard pense à contre-courant du siècle et écrit à contre-mode de la platitude littéraire d'aujourd'hui. C'est un auteur hors norme, qui fait craquer l'univers confiné du parisianisme, qui largue les amarres, gonfle les voiles pour le départ du voyage de l'apothéose romantique. Une singularité éclatante inspire et soutient sa nostalgie cosmique (…) Aucun des travers de l'académisme ornemental et sous surveillance des augures ; mais le libre mouvement du romanesque magique qui, dans une langue naturelle et limpide, rappelle les réussites majeures d'André Fraigneau." Jean-Baptiste Baronian et Anne Richter l'évoquent dans leurs études relatives à la littérature belge. Il a participé, e.a.,  au Dossier H Vladimir Volkoff (L'Age d'Homme), au recueil d'écrivains issus de l'ULB publié par les éditions Ercée, ULB une fiction vivante et au recueil d'études publié pour le quanrantième anniversdaire de la mort de Montherlant. Il rédige des chroniques pour diverses revues & sites littéraires : Service littéraire,  MarginalesLe Salon littéraire, Causeur, ... Administrateur du Pen Club et du Cercle Royal Gaulois artistique & littéraire, il fait partie du jury du Prix littéraire du Parlement belge et du Fonds National des Lettres.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Le flâneur est au touriste ce que le gourmet est au gourmand ; le premier hume, zyeute, s’attarde, peaufine ses sensations et s’en laisse investir, savoure le basculement magique du temps devenant espace ; le second engloutit kilos et kilomètres, et bâfreur, et pressé, le voilà frappé d’agueusie à force de vouloir tout goûter, de cécité pour avoir trop vu. On peut bouffer, bien et beaucoup, à Bruxelles, mais attention, on ne peut pas bouffer Bruxelles. Cette ville de tous les excès, qui suinte la gueuze au bord des verres, la graisse des volcans de stoemp et les remembrances d’une Senne enfouie, est aussi celle de tous les raffinements, à qui saura (oui, « saura » et pas « pourra », n’en déplaise aux fransquillons à deux…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Aux Armes de Bruxelles : Flâneries urbaines"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Loup et les hommes

Paris, 1663. Au cours d'une soirée, Armand, marquis de Canilhac, reconnaît, au cou d'une jeune Iroquoise, un saphir qui appartenait à son frère adoptif, Loup, qu'il a trahi et condamné aux galères vingt…

La lumière des polders

"Polders. Entre le ciel et l'eau, la lumière y est partout souveraine. Paysages…