Alma Viva


RÉSUMÉ
En 1740, le célèbre compositeur Antonio Vivaldi n'est plus au sommet de sa gloire. À Venise, ses opéras ne font plus recette et ses moeurs font jaser. L'auteur revient sur les dernières années du prêtre roux, émaillées de zones d'ombre, et envisage les conditions de son départ pour Vienne, où il décède peu après son arrivée. Suivi d'un monologue théâtral en onze scènes sur le même thème.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Vincent Engel
Auteur de Alma Viva

Vincent Engel a d’abord publié ce roman sous le pseudonyme de Baptiste Morgan. Il cumule plusieurs vies : professeur de littérature contemporaine, il est aussi romancier, dramaturge, scénariste, essayiste, critique littéraire et chroniqueur. Le fascisme dans toutes ses représentations fait partie de ses sujets de prédilection.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Vincent Engel nous emmène à nouveau à Venise. En 1740 cette fois et moins pour en parcourir les ruelles, les places et les canaux que pour y pénétrer dans l’intimité de quelques habitants. Parmi ceux-ci, un prêtre qui enseigne la musique au sein d’un établissement pour jeunes orphelines, un compositeur âgé dont le nom et les airs traverseront les époques : Vivaldi. Vivaldi qui évolue ici en tant que don Antonio. Et en fait d’évoluer, on pourrait plutôt dire qu’il se débat. Contre les governatori qui rechignent à le financer, contre sa réputation qui fane, contre la mode qui lui préfère des sonorités nouvelles, contre sa santé fragile, contre la vieillesse qu’il feint d’ignorer, contre les rumeurs qui lui attribuent des mœurs inconvenantes…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:musique - "Alma Viva"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10243 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La partition intérieure

Curieux objet littéraire que ce roman de Réginald Gaillard,…