Sara Gréselle


PRÉSENTATION

Née le 21 février 1998 à Levallois Perret, France

Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Arts, section Design d’Espace, Paris Ecole Internationale de théâtre de mouvement, LASSAAD, Bruxelles

Formée aux arts appliqués à l’ENSAAMA à Paris, je m’installe à Bruxelles en 2012 et sors de l’école de théâtre LASSAAD en 2014. Pour moi, théâtre du mouvement et dessin sont deux domaines qui se complètent. Ma technique principale est le crayon, parfois le collage ou le monotype. Je pars souvent d’une émotion, de ce qui me met en mouvement, pour créer une image. J’aime chercher l’attitude des personnages, capter leur expression et les faire jouer dans l’espace de la feuille comme s’il s’agissait d’une scène de théâtre. Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Découverte, 2019

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Il était une fois la Bryone, une plante toxique et magique aussi appelée navet du diable. Est-ce celle-ci qui donne son nom à cette jeune princesse et à la légende qui lui est attachée ? Une légende que revisite pour nous Ludovic Flamant sous la forme sombre du conte. Et comme dans tous les contes, il y a la princesse, le roi autoritaire et surtout la forêt obscure et tentatrice. Il y a aussi l’ombre de la folie qui plane sur les protagonistes. Une démence, une obsession attisées par le secret sylvestre que Bryone cherche à percer. C’est que Bryone se sent à l’étroit dans ce château, dans ce village où les cloches de l’église, lancinantes, résonnent en elle comme un chœur :

Ô qu’as-tu vu Bryone ? Nous voulons…