Jacques Richard


PRÉSENTATION
Né à Bruxelles, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Après des études de musique au Conservatoire de Bruxelles, il est devenu peintre et enseigne la peinture et le dessin. Il est marié à l’écrivaine Pascale Toussaint. Il a publié divers poèmes (dont deux cycles mis en musique), deux recueils de nouvelles et quatre romans. Petit Traître, finaliste du Prix Rossel 2012 a obtenu le Prix Franz de Wever de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Il y a quelque chose de froid dans l’œuvre scripturale de Jacques Richard. Cette impression est d’autant plus déroutante que l’auteur n’hésite jamais à nous confronter à l’intériorité de ses personnages. Dans leur intimité crûment dévernie, ces derniers nous tiennent pourtant en respect, à l’extérieur. Ils restent hors de portée. Les mécanismes d’empathie, si confortables, ne s’enclenchent donc pas ; ce n’est pas le propos. On pourrait se croire à une représentation théâtrale : il y a des protagonistes, des scènes, des mono/dialogues, mais aussi une distance entre le public plongé dans l’obscurité silencieuse et les acteurs évoluant en actes et en paroles sur les planches. Mais la comparaison ne se pousse pas plus loin car rien n’est joué ni factice…


Karoo

Publié chez Onlit Éditions en février 2019, La Femme qui chante de Jacques Richard nous bouleverse par ses tableaux emplis de poésie. À travers une forme atypique, le lecteur découvre Solange, tantôt confrontée à la mort, tantôt soumise au regard des autres.

Publié chez Onlit Éditions en février 2019, La Femme qui chante de Jacques Richard nous bouleverse par ses tableaux emplis de poésie. À travers une forme atypique, le lecteur découvre Solange, tantôt confrontée à la mort, tantôt soumise au regard des autres.


La Femme qui chante raconte l’histoire de Solange, femme définie par les hommes de sa vie. En se servant tant du médium de la littérature que celui de la peinture ou du théâtre, Jacques Richard nous livre un…