Vous étiez ma maison


RÉSUMÉ

Je suis entrée chez vous. Comme dans un terrier.
Je me souviens du feu dans l’âtre.
Vous.
Votre maison.
Votre allure de fée.
Une odeur de résine, de sauge et de plantain. Des bougies sur la table. Vous me lisez. En creux. En silence. Au milieu.

 

 

Violaine Lison guide ses lecteurs comme au travers d’un conte. Une narratrice voyage des rues pavées de la ville aux sentiers sinueux des forêts, entre les arbres et les fougères, parmi bêtes et plantes.

Elle y croise une femme âgée, mi-fée, mi-sorcière, figure bienveillante qui rapièce et protège, joue du piano et de la machine à coudre.

Cette dernière invite la visiteuse à passer le seuil de sa maison, à s’entourer de ses objets, de ses odeurs, des ronronnements du chat et des craquements du feu de cheminée. Une relation dense se tisse entre les deux femmes. Les lundis deviennent leur rendez-vous régulier avec la forêt et la vieille machine à coudre. Les vêtements, comme des secondes peaux, sont réparés avec soin, les blessures cicatrisent et les cœurs s’allègent.

L’écriture à fleur de peau de Violaine Lison invite, au rythme des nuits et des chapitres, à se perdre en forêt, pour mieux s’y retrouver ou pour se construire un lieu à soi.




COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Violaine LISON, Vous étiez ma maison, dessins de Manon GIGNOUX, Esperluète, 2022, 96 p., 18 €, ISBN : 9782359841596J’ai quitté la ville, le fleuve, le nœud coulant des jours. […] Quitté mes semelles de goudron pour mes pieds de terre rouge et d’herbes hautes. Cinq verbes, treize lunes, une année de lundis dans la forêt. Partir, naître, engranger, transmettre, renaître. Une année d’apprentissage et de retrouvailles avec le dedans et le dehors, une année pour démonter brique par brique les murs entre soi et le monde. C’est une histoire de fil tiré cousu cassé, une histoire de passage et de rapiéçage qu’écrit Violaine Lison avec des mots qui froissent les paumes et caressent le cœur, dans une langue sensuelle et saisissante…


Karoo

Vous étiez ma maison, parution de la maison d’édition belge Esperluète, entretisse prose poétique de Violaine Lison et dessins épurés de Manon Gignoux pour une échappée réparatrice en forêt, entre douceur qui apaise et vivacité qui régénère.


Vous étiez ma maison se déploie comme le calme après la tempête. Une femme en fuite, pleine de rage, s’égare en forêt pour s’y reconstruire, y renaître. L’histoire d’une rencontre avec une couturière au savoir et à l’habileté de fée, et un lieu, cette petite maison perdue sous les frondaisons, qui respire les plantes médicinales, le feu dans la cheminée, le calme douillet du chez-soi.
Je me souviens. Ma fuite. La forêt. La maison. Votre main comme une cuiller de miel. Des…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:maison - "Vous étiez ma maison"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le vampire de Clichy

Ce recueil de nouvelles classé dans la catégorie de la fantasy s’ouvre sur…

Les petits plats dans les grands

Dominique COSTERMANS , Les petits plats dans les grands , postface de Sarah Béarelle, Weyrich, 2021, 136 p., 14 € , ISBN : 9782874896132 Dominique Costermans nous invite à une…

Belgiques

La collection «  Belgiques  » des éditions Ker poursuit son auscultation d’un pays multiple,…