Tout est loin


RÉSUMÉ

Tout est près, tout est loin : les vestiges de l’enfance, l’amitié, les amours difficiles, la mémoire et l’oubli, la solitude et l’ombre de la mort, la grâce furtive de la vie ordinaire, la mer atteinte au bout du train, les autres observés de biais, soi-même aperçu dans la glace. Funambule sur la corde du temps, Karel Logist cultive une sorte de distraction méthodique – mais méfiez-vous des distraits : rien ne leur échappe.

On marche On vole parfois
des mots au paysage
On tournoie dans le vent
On prononce pierre et on la lance
On épelle fleur et on la cueille
On murmure source pour boire

On pense que c’est là la vraie vie
dans laquelle tout se réinvente
Et peut-être n’est-ce même pas
une pensée solide
mais la voix énervée
d’un rêve qui revient


COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS

À PROPOS DE L'AUTEUR
Karel Logist
Auteur de Tout est loin
Je suis un amateur de mots, un musicien de la corde raide, un saltimbanque de l’écriture. Je vais depuis trente ans de poème en poème, comme de liane en liane, sans pour autant trouver la branche sur laquelle m’asseoir et me mettre à scier ou à simplement contempler le bel horizon. Je suis né en 1962 à Spa, en Belgique francophone, d’une mère allemande et d’un père flamand. Depuis mon premier recueil «Le séismographe», en 1988, j’ai publié une douzaine de titres. J’ai eu la chance de voir plusieurs de mes livres primés, en Belgique comme à l’étranger. Documentaliste à l'Université de Liège depuis vingt ans, je mêle à l'écriture de mes carnets de doute, en prose comme en vers, l'air et l'écho du temps qui passe. Je suis également critique littéraire et animateur d'ateliers d'écriture. Parce que j’aime aussi le mouvement, la rencontre et les écrivains, je coanime à Liège l'association littéraire Le Fram. Dernièrement, l'éditeur Le Castor Astral, à Bordeaux, a publié «Tout emporter», une anthologie personnelle de mes poèmes. Bien que ce n’en soit pas un, j’ai ressenti ce livre comme un bilan et comme le commandement de me renouveler. Je prends du plaisir avec beaucoup de choses : la poésie des autres, la mer, le rock, la nuit et ses rumeurs, le hasard et ses couleurs… J’ai fait des livres et des études, un enfant et beaucoup de rencontres, des promesses et nombre de mensonges, autant de vaines tentatives de m’approcher de ma vérité. Peut-être suis-je un mot sur la feuille qui cache un arbre qui cache la forêt ? Et peut-être qu’au fond, je n’écris pas vraiment, que des mots me traversent et me demandent l’hospitalité. Et si je suis poète, c’est parce que je ne dis jamais non.    


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Karoo

Les fantômes du passé, la solitude, la lenteur contemplative… Paru en avril 2022 aux éditions L’herbe qui tremble, Tout est loin est une œuvre profonde qui brasse des thèmes existentiels. Son écriture libère et invite à habiter pleinement l’instant.    


Entre Karel Logist et son écriture, c’est un peu une histoire d’amour. Le poète voit dans ses « mots de tous les jours » la meilleure compagnie pour exprimer aussi bien les moments positifs qui s’égrènent au fil de sa vie, que ses « chagrins ».
Comme ils ont l’air vieillis

mes mots de tous les jours

[…]

Se sont-ils fatigués

à décrire un amour

[…] ?

Bien sûr que je les aime

car je sais qu’ici-bas

je…


Le Carnet et les Instants

Tout est loin : voilà bien une logistisation, une karellogisterie – un flou entretenu qui a du charme. Car rien n’est plus vrai et rien n’est moins faux quand le sentiment de proximité nous saisit à chaque poème, renversant le titre du recueil, malicieusement. Avec une simplicité d’apparence, Karel Logist sait comment dessiner les contours du trouble en nous rapprochant par le poème des paysages humains.Se saisissant des mots de tous les jours, le poète esquisse ici les malentendus de l’existence. « Je ne trouverai point / de meilleurs compagnons / pour chanter mes saisons / ou dire mes chagrins », écrit-il. De fait :Printemps automne hiver ététu…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:poète solitude poème - "Tout est loin"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le mendiant sans tain

Près du Palais de Justice à Bruxelles, le long du tribunal d’application des…

Vers la joie

Quatre rouleaux pour une marée de mots. Quatre rouleaux-chapitres mus par les replis des vagues…