Sándor Ferenczi : l’enfant terrible de la psychanalyse


RÉSUMÉ
Disciple préféré de Freud, Sándor Ferenczi (1873-1933) est l’une des figures les plus attachantes des débuts de la psychanalyse et l’un de ses théoriciens les plus féconds. Longtemps, il se démène dans une relation père-fils tumultueuse, entre fascination et désir d’émancipation. Mais c’est surtout à travers l’imbroglio sentimental entre Sándor, sa maîtresse Gizella et Elma, la fille de cette dernière, que le drame se noue : Ferenczi prend les deux femmes en analyse puis, après être tombé amoureux d’Elma, il l’envoie poursuivre sa cure chez Freud. Bientôt, les lettres et les confidences circulent en tous sens, dans la plus grande confusion des sentiments et des divans. Ce livre n’est ni un traité savant, ni une biographie classique. C’est l’histoire bouleversante d’une amitié peut-être impossible et d’un amour qui ne le fut pas moins. C’est le portrait d’un perdant magnifique et d’un analyste visionnaire, considéré aujourd’hui comme le précurseur des approches les plus contemporaines sur le soin, les enfants abusés et la résilience.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Benoît Peeters
Auteur de Sándor Ferenczi : l’enfant terrible de la psychanalyse
Benoît Peeters est né à Paris en 1956. Après une licence de philosophie à la Sorbonne, il a préparé le diplôme de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales sous la direction de Roland Barthes. Son premier roman, Omnibus, est paru aux éditions de Minuit en 1976. Hommage à Borges et Agatha Christie, La Bibliothèque de Villers est d’abord parue chez Robert Laffont en 1980. Depuis 1982, Benoît Peeters s’est consacré entièrement à l’écriture, multipliant les travaux dans les domaines du scénario, de la critique, de l’édition et de la conception d’expositions. Spécialiste d’Hergé, il a publié trois ouvrages devenus classiques : Le Monde d’Hergé, Hergé fils de Tintin et Lire Tintin, les bijoux ravis. Théoricien et critique, il est l’auteur Lire la bande dessinée et de nombreux essais sur Paul Valéry‚ Hitchcock, Nadar, Töpffer et Chris Ware. Une longue complicité avec le dessinateur François Schuiten lui a permis de construire avec lui le cycle des Cités obscures. Il a récemment publié chez Flammarion la première biographie du philosophe Jacques Derrida, l’accompagnant de Trois ans avec Derrida, les carnets d’un biographe.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

1. Enfant terrible de la psychanalyse : l’expression qui fournit le sous-titre de l’ouvrage est révélatrice. Dès qu’on s’intéresse à lui, Ferenczi frappe par son sérieux, sa sagesse, sa profondeur, ses scrupules. Il est vraiment le contraire d’un fantaisiste ou d’un provocateur. S’il peut être qualifié d’enfant terrible, c’est à cause de son aura de dissidence. Ce terme a servi, on le sait, à réprimer la liberté de pensée et le jugement critique, en Union soviétique. Il garde tout son pouvoir réducteur encore aujourd’hui. Ainsi le nom de Ferenczi, en 2020, reste méconnu et même occulté. Ce n’est pas que l’idéologie contemporaine ait vraiment cherché à étouffer ce nom. C’est qu’il nous parvient à travers…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:vie auteur - "Sándor Ferenczi : l’enfant terrible de la psychanalyse"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9253 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Degrelle 1906 – 1994

Auteur de plusieurs ouvrages traitant des Templiers, de La religion…

Christophe Colomb : le découvreur et la découverte, mythes et réalités

Certains événements de la grande Histoire présentent ce paradoxe d’être à la fois très connus et méconnus. Un exemple édifiant en est la fameuse découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Philippe Remy-Wilkin, dans une ambitieuse monographie parue chez Samsa, nous offre une synthèse attendue de la vie du Découvreur. Certains événements de la grande Histoire présentent ce paradoxe d’être à la fois très connus et méconnus. Un exemple édifiant en est la fameuse découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Philippe Remy-Wilkin, dans une ambitieuse monographie parue chez Samsa, nous offre une synthèse attendue de la vie du Découvreur. Pour appréhender un épisode de la grande Histoire tel que celui de la découverte des Amériques, l’écrivain Philippe Remy-Wilkin nous propose une aventure à la fois épique et intellectuelle, à la confluence des genres littéraires. À une plongée narrative dans le quotidien du Découvreur et de son expédition succède ainsi une analyse poussée et captivante de l’énigme Colomb passant au peigne fin un large spectre de questions et se voulant notamment une réflexion critique sur la manipulation historique : la primeur de la découverte de l’Amérique revient-elle vraiment à Colomb ? À partir de quand peut-on parler de découverte ? Dans quelle mesure est-il responsable du colonialisme espagnol ? Qu’en est-il du Découvreur lui-même, de sa personnalité, de ses origines et de sa vocation ? Rencontre en images avec son auteur. 1. La problématique Colomb a déjà été abondamment traitée. Quelle est l’originalité de votre approche ? 2. Quel est votre rapport à la science historique ? 3. Dans votre livre, vous rendez hommage aux « chercheurs de l’ombre », ces historiens qui consacrent une grande part de leur vie à faire la lumière sur un point d'histoire. Pouvez-vous donner l’exemple d’une contribution décisive au savoir colombin ? 4. Vous proposez à la fin du livre un bonus, dans lequel vous tournez en dérision la falsification historique en... procédant vous-même à un « faux ». Pouvez-vous expliquer votre démarche et le contenu de cette supercherie ? Tout fait débat chez Christophe Colomb, de ses origines à sa personnalité en passant par sa vie. Cette biographie entend compiler les faits avérés pour restituer la réalité de l'homme et de son action, en le…

Maggie, une vie pour en finir

Patrick Weber, Maggie, une vie pour en finir , Plon, 2018, 396 p., 13.90€…