"Roman traduit de l'arabe" ou "des arabes"?


Contrairement à une idée reçue profondément ancrée tant dans l'esprit des non-arabophones que des arabophones eux-mêmes, l'arabe n'est pas une langue difficile par nature. En effet, les linguistes s'accordent pour considérer qu'aucune langue n'est plus compliquée qu'une autre dans l'absolu, par contre l'apprentissage d'une langue s'avère d'autant plus ardu que celle-ci présente de nombreuses différences, qu'elles soient d'ordre phonologique ou morphosyntaxique, avec la langue maternelle de l'apprenant. N'en déplaise à certains, traduire l'arabe, quel que soit le texte concerné, n'est donc pas une affaire impossible, comme en témoignent d'ailleurs les centaines de traductions réussies, et l'engouement de certains lecteurs francophones pour les romans de Naguib Mahfouz, de Mohammed Choukri et de tant d'autres. Le traducteur de l'arabe vers le français doit certes veiller à trouver l'équilibre entre l'originalité de l'arabe et le confort du lecteur francophone,…
  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:arabe dialectal français arabe classique roman lecteur auteur arabe moderne usage traducteur personnage dialogue dialecte traduction situation discours livre langue italien écrivain niveau lecteur francophone forme effet - ""Roman traduit de l'arabe" ou "des arabes"?"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...