Pudeurs féminines, voilées, dévoilées, révélées


RÉSUMÉ

« La pudeur, n’est-elle pas toute la femme ? », demandait Balzac. Même dévêtue, celle-ci conserve ce voile de pudeur invisible qui distingue, pour les moralistes, la femme honnête de la dévoyée. Bel éloge de la féminité, mais lourde responsabilité qui a souvent contribué à l’effacement de la parole et du corps féminins. La pudeur féminine a, en Occident, une histoire spécifique, retracée ici depuis l’Antiquité grecque.




AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Pudeurs féminines, voilées, dévoilées, révélées"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le livre des plaisirs

La jouissance implique la fin de toutes les formes de travail et de contraintes. La jouissance…

L’Affaire De Coster | Van Sprang

À propos du livre Un dossier inédit, découvert…