Présentation du n° 129 : En quelques mots...


Il y a plus d’un siècle en Angleterre, Virginia Woolf s’interrogeait sur l’impuissance des femmes écrivaines. En conclusion d’Une Chambre à soi, l’icône du féminisme invitait les poétesses en germe à ne plus renoncer à leurs droits à penser, écrire et créer.

La question de la parité restant au coeur des problèmes sociétaux, Alternatives théâtrales s’intéresse à ses impacts dans le champ des arts de la scène :
Que font les femmes à l’art et au théâtre ?
Y a-t-il une manière d’orchestrer une troupe au féminin, de représenter les corps, propre aux femmes ?
Quelle organisation au sein des entreprises artistiques et culturelles ?
Quelle écriture dans un contexte inégalitaire ?

Différents artistes et intellectuels livrent ici leurs réflexions, en s’appuyant sur des exemples de création au féminin en Belgique, en France, et dans d’autres pays du monde, où il est affaire de « deuxième sexe », de (ou des) féminisme(s), de genre et de post-féminisme: …

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:xfirstword - "Présentation du n° 129 : En quelques mots..."
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Editorial

« J’entendais me donner et je le fis. » Charles Plisnier, Faux passeports Charles Plisnier, dans Faux passeports , le roman qui lui a valu en 1937 le premier Prix Goncourt attribué de manière remarquable à un écrivain non…

Adieu à Andrée Sodenkamp (2004)

Elle était l’auteur de Femmes des longs matins (1965),…

Nosse lingaedje, live da André Mottet

Rilidjon / Novea live e walon Nosse lingaedje li prumî…