Petite plaisance




À PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Soil
Auteur de Petite plaisance
Certains disent que Soil c’est juif, or seule ma grand-mère l’était, qui s’appelait Belinfante, qui n’est pas un nom juif, alors on préfère croire que la Soile est une petite rivière près d’Hannut, la Soile, l’impétueuse, bien que ma famille paternelle vienne plutôt de Tournai, oui, Eugène, le spécialiste en porcelaine, celui qui marchait sur des œufs, qui avait accolé le nom de sa femme au sien propre pour que cela fasse Soil de Moriamé, qui est plus classe. Comme tout premier roman, "Vent faste" raconte un peu cette histoire, la guerre 14, les Dardanelles, un exotisme de pacotille (les Beys paradent en poney sur le littoral albanais et portent des fez…). Il est paru en 2000 au Castor Astral et a obtenu en 2001 le premier Prix Jean Muno. J’étais déjà Conseiller Wallonie-Bruxelles au Maroc, paradant en poney dans la médina, avec un fez vissé sur le crâne, quand est sorti en 2004 "Comme si seule une musique", mon deuxième roman, chez Luce Wilquin. On y retrouve ce qui devient peu à peu une sorte d’obsession, l’engagement, les communistes, dites 'keumunistes', comme dans whisky 'keuka'. La gauche caviar, les lodens verts de l’entre-deux-guerres et l’immense complexité du sexe. Et tout ça macère et revient, encore et toujours. 2 ŒUVRES QUE JE SOUHAITE FAIRE CONNAÎTRE Lawrence Durrell, Le Quatuor d’Alexandrie Stanislas Witkiewicz, L’adieu à l’automne


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Divisé en trois parties, Petite plaisance est un court roman qui nous plonge dans l’univers de 3 personnages sortis groggy de la seconde guerre mondiale (« Il n’y a pas que mes machines qui sont sous séquestre. Mon esprit aussi. Mon crâne est comme bosselé. Je n’ai plus de tonus. J’ai quelques pertes de mémoire. Je ne puis mieux me comparer qu’à un ballon à la dérive. »).Nous découvrons ainsi Léa et la longue attente du retour de son mari pendant la guerre. Puis John, son époux, incarcéré au Fort de Huy à cause de sa récente sympathie pour le national-socialisme. Le quotidien de ce couple a priori banal est cependant plus subtil qu’il n’y paraît : René, ami et avocat de John, gravite en électron…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Petite plaisance"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Un jardin dans les Rocheuses

Amanda nous emmène sur un chemin forestier.«Nous sommes à la hauteur du…

L’occupation du ciel

Gil BARTHOLEYNS , L’occupation du ciel , Payot & Rivages, coll. « Rivages/Imaginaire »,…

Les sept visages de l'eau

" Je sens ses bras autour de ma taille. Il me serre si fort. Je n'ose ouvrir les yeux. La chaleur de sa langue sur la mienne, que c'est doux, que c'est bon. Je profite de ce baiser qui n'en finit pas, de ses mains qui crient tendresse, de ses jambes qui disent caresses, de ce corps qui surgit de l'arbre en chantant l'Amour !". Les sept visages de l'eau, un mariage d'amour et de haine où le passé imprègne le présent et détermine l'amour. FranMi nous emmène à travers une recherche d'identité, d'un rôle social dans une communauté villageoise qui, à l'instar de Saint-Léger, son village d'adoption, présente plein de contradictions. Comment vivre, comment demeurer dans un environnement où les traditions et habitudes anciennes se frottent à la consommation et la vitesse…