Petite, je disais que je voulais me marier avec toi


RÉSUMÉ

Quand, chaque matin, tu te levais sans rechigner pour te coucher, chaque nuit, sans soupirer, tu te brisais ; tu perdais les étincelles qui avaient forgé tes rêves. Et ce, dans l’espoir que tes enfants puissent atteindre un environnement social qui t’était inaccessible. Tu t’acharnais à vouloir leur bâtir la vie que tu aurais désiré avoir. Tu te donnais du mal pour leur offrir une éducation différente de celle qui avait été la tienne, au moyen d’un travail qui t’asservissait. Tu sais, je déteste l’argent qui t’a dominé. Je le hais davantage depuis que j’en ai. À présent que je me trouve là où tu as toujours souhaité que je sois, l’existence est devenue d’un ennui ! La petite bourgeoisie est un milieu fastidieux, oui. J’aurais aimé que tu le saches.

Voici le portrait d’un père, émigré kurde venu s’établir dans les corons belges. Des champs de coton d’Anatolie aux chantiers de construction en Europe, en passant par la petite épicerie familiale et les vacances au pays, les souvenirs de ce père et de sa fille se confondent et se répondent. D’une émotion rare, qui séduit par son élégance, sa pudeur et sa noblesse, Petite, je disais que je voulais me marier avec toi parvient à personnifier la bonté et à donner chair à la dignité


À PROPOS DE L'AUTEUR
Mehtap Teke
Auteur de Petite, je disais que je voulais me marier avec toi
Née en 1982 dans une famille ouvrière d’origine kurde, Mehtap Teke a grandi dans la ville de Charleroi, en Belgique. Après des études de journalisme et de communication, elle part travailler aux quatre coins du monde, notamment à New York, Tokyo et Singapour, avant de s’installer à Dubaï, où elle vit depuis plusieurs années. Passionnée de littérature depuis son plus jeune âge, Petite, je disais que je voulais me marier avec toi (2022) est son premier roman.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

La rentrée littéraire 2022 accorde une large place aux premiers romans : 90 sur les 345 romans francophones annoncés, selon le décompte de Livres Hebdo. Mehtap Teke est l’une de ces nouvelles plumes à découvrir. Paru aux éditions Viviane Hamy, Petite, je disais que je voulais me marier avec toi conte l’histoire d’un homme qui, dans l’espoir d’une vie meilleure, quitte sa Turquie natale pour l’Europe occidentale.Le roman est presque entièrement écrit à la deuxième personne du singulier : si la narratrice, une jeune femme, raconte l’histoire de son père, elle la raconte aussi à son père. Et retrace le parcours de vie d’un enfant pauvre né en Turquie, retiré tôt de l’école où il excellait. Arraché à ses rêves intellectuels,…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:histoire père homme - "Petite, je disais que je voulais me marier avec toi"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Dommage qu’elle soit si grosse…

Bernard est obèse, adipeux, gorgé de graisse,…

La complainte d’Isabeau

Aurore a entamé des études de lettres à la Sorbonne. Elle ambitionne…

Stella Maris

Comment saisir la singularité de la Mer du Nord sans s’immerger dans le premier couplet du Plat Pays de Brel…