Nous ne sommes pas de mauvaises filles



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Au chevet de sa mère, hospitalisée pour avoir une fois encore joué avec les limites mortelles, la narratrice n’en mène pas large. Il faudrait que la température du corps de l’alitée, à deux doigts de jouer sa dernière grande scène, redevienne acceptable. C’est que la génitrice de Maud et de sa sœur cadette, Marie, n’est pas de celles qui s’effaceraient sans bruit. À peine sortie des limbes, la voici d’ailleurs qui réclame son fer à friser, un Paris Match et surtout, de l’attention. Qui tempête sur le personnel soignant, congédie son psychiatre, et admoneste son aînée pour avoir écrit « suicide » dans le dossier médical.  Valérie Nimal, à qui l’on devait précédemment Les minutes célibataires (recueil…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Nous ne sommes pas de mauvaises filles"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Je suis des arbres

La mère de Pierre est morte en couches seule au milieu des bois. Lorsque son père est rentré…

Les grains noirs de l'ivraie

Mais qui l'avait muté dans ce département, antichambre de la retraite où s'entremêlait…