Ni d’Eve ni d’Adam


RÉSUMÉ
Après le roman Stupeur et tremblements dans lequel A. Nothomb racontait ses déboires professionnels, elle révèle dans ce récit qu'à la même époque dans la capitale nippone, elle a aussi été la fiancée d'un jeune Tokyoïte très singulier.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Amélie Nothomb
Auteur de Ni d’Eve ni d’Adam
Comme on dit communément : faut-il encore présenter Amélie Nothomb ? Romancière plébiscitée par un vaste public qui va du plus jeune âge à ces âges dont Hellens estimaient qu’ils n’étaient grands que de réputation, elle est l’une des plumes de langue française les plus traduites dans le monde. Voilà un quart de siècle qu’elle alimente avec une régularité de métronome une oeuvre dont l’originalité autant que la cohérence sont indéniables. Le plus étrange est qu’elle l’édifie imperturbablement, indifférente aux recettes habituelles, en parfaite  symbiose avec une audience dont la fidélité est à toute épreuve. Il y a plusieurs veines dans la « manière Nothomb » : un fil autobiographique où il est difficile de démêler fiction et réalité ; un fil satirique à la férocité subtilement tempérée ; un fil fantasmatique aussi, qui la situe dans le sillage d’un surréalisme « à la belge » dont elle est l’une des représentantes les plus populaires. On pourrait, évidemment, à son propos,  aligner des chiffres, ceux de ses tirages en langue originale et en traductions, qui sont exorbitants, insister sur sa présence intercontinentale (être née à Kobé la prédestinait bien sûr à un rayonnement sans frontière), admettre qu’elle a parfaitement résolu les défis médiatiques d’aujourd’hui en se créant un personnage aussi aisément reconnaissable qu’un schtroumpf ou un marsupilami. Mais ce serait négliger le noyau dur d’un engagement artistique authentique qui la rend digne de celui auquel elle pourrait succéder, qu’elle a au demeurant connu, qu’elle a d’ailleurs situé dans l’un de ses livres, et avec qui elle partage, sans son expertise bien sûr, une réelle familiarité avec la Chine.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Ni d’Eve ni d’Adam"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Tout le monde le cherchait ailleurs + Enfants de l'espace (les 2)

Tout le monde le cherchait ailleurs (1 ère partie)Jérémie, ancien Capitaine au long cours, a jeté l'ancre en terre ardennaise, à la lisière de la forêt qu'il compte apprivoiser. Pour oublier les mers, il a choisi de se retirer au bout du monde où personne ne s'inquiétera plus de lui.Quels secrets, quels moments suspendus pourraient bien le rejoindre dans la Résidence des Petits Pas ?Jérémie y rencontrera-t-il, malgré lui, Mamydou, Manoël et Laurie - mère, fille, arrière-petite-fille - dont les univers si éloignés enchantent par leur complicité intense et fraîche, tenace et insoupçonnée ? Enfants de l'espace (2 ème partie)Jérémie n'ignore pas le secret du Petit Prince : On ne voit bien qu'avec le coeur ! Enfant de l'espace, il découvre cette réalité, jour après jour, dans les livres et le silence de la forêt d'Ardenne. Laurie, initiée dès son jeune âge aux Secrets des sources, habite intensément chaque instant dans la vie. "Là où elle passe, il se passe toujours quelque chose", affirme Jérémie. Pour Laurie, le Capitaine retournera vers la mer du Nord où les mystères cachés de son enfance lui seront…

La démence du boxeur

Né au début du siècle, Melchior voudrait bien ne pas mourir avant…

Le sabotage amoureux

La Chine et le monde de l'enfance vus par l'auteure : les jeux cruels de la guerre et…