L’éternité, brève


RÉSUMÉ

L’Éternité brève est le deuxième recueil de nouvelles d’Étienne Verhasselt. Et il est encore plus ahurissant que son premier. Étienne Verhasselt est une rareté.





NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Après le très remarqué Les pas perdus (Tripode, 2018), Étienne Verhasselt nous livre un deuxième recueil de nouvelles dont l’oxymore du titre donne le ton. Assemblées en six cycles, elles distordent la condition humaine dans les paradoxes de l’absurde, du nonsense. Le sous-titre du recueil, Éclats du grand foutoir, précise l’enjeu d’une écriture qui, explorant le bordel de l’existence, campe des vies dérapant dans l’amour fou, la démence, la volonté de néant. « Alma » en ouverture construit jusqu’à la déconstruction la scène d’une rupture amoureuse. La passion culmine dans son naufrage. La femme-énigme délaisse son amant qui, comme d’autres personnages des nouvelles, tient de Plume de Michaux. Le réel les agresse. Parmi…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L’éternité, brève"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L’angoisse de la première phrase

Recueil de quinze nouvelles qui traitent des drames…

Dans quel monde on vit

Ralph VENDÔME , Dans quel monde on vit , M.E.O., 2024, 130 p., 16 € / ePub : 9,49…

Légendes flamandes

Gravures sur cuivre de Luc LafnetElles sont quatre, les Légendes flamandes…