Les mots du Pépère de Félicien


RÉSUMÉ

Récit original en picard tournaisien, conçu et rédigé par Daniel Barbez (titre original : Lès meots du Pèpère Félicien), illustré par Maxime Berger et adapté dans d’autres langues régionales endogènes de Wallonie.

Adaptations (selon l’ordre de publication du coffret) :

  • Pierre Noël, L’parlache du Pépé Félicien (picard mouscronnais)
  • André Capron, Lès móts dou Pépêre Féliciégn (picard de Pâturages)
  • Christian Quinet, Lès praniles du Pèpére a Fèlicyin (wallon de La Louvière)
  • Louis Marcelle, Lès mots du Pèpére da Félicyin (wallon de Courcelles)
  • Atelier wallon de la Maison du Hainaut, Lès mots du Vî Pa da Félicyin (wallon de Charleroi)
  • Jean-Luc Fauconnier, Lès mots dô Pa da Félicyin (wallon de Châtelet)
  • Émile Gilliard, Lès mots do Pârén da Félicyin (wallon de Moustier-sur-Sambre)
  • Jacques Desmet, Lès ratournûres dè l’vi Pa da Félëcyin (wallon de Jodoigne)
  • Henry Matterne, Lès mots dau Pèpêre da Félicyin (wallon de Namur)
  • Joseph Selvais, Lès mots dau Vî Pârén da Félicyin (wallon d’Éghezée)
  • Roger Nicolas, Lès mots dou Pèpére du Fèlicyin (champenois de Sugny)
  • Jacques Henrotte, Lès mots dè Pèpêre da Félicyin (wallon de Liège)
  • René Brialmont, Lès mots dè Pèpére da Féliciyin (wallon de Durbuy)
  • Roland Blaise, Jean-Pol Gazon & Jacky Lodomez, Lès mots do vî Papa do Félicyin (wallon de Malmedy)
  • Georges Themelin, Lès mots don Pèpére don Fèlicyin (gaumais de Dampicourt)
  • Marilys Flammang, Dem Félicien säi Bopi huet gesot (francique mosellan d’Arlon)
  • Les mots du Pépère de Félicien (français)

À PROPOS DE L'AUTEUR
Daniel Barbez
Auteur de Les mots du Pépère de Félicien
Daniel Barbez est né à Tournai le 9 décembre 1946. Il partage ses bonheurs avec Ghislaine Vifquin. Ses filles Sarah et Flore lui ont donné : l’une, deux petits-fils, l’autre, deux petites-filles… On dit de lui qu’il est l’électron libre du picard. Electron libre sûrement. Du picard, pas que… Daniel Barbez est attaché à ses racines, à toutes ces racines : son enfance dans une famille nombreuse ; les chansons maternelles ; le faubourg ; l’école technique ; le picard des voisins ;  plus tard, les amitiés indestructibles et les croisades passionnées… Pour les picardisants, il est un compagnon de toujours : depuis l’époque des soirées de la Mauvaise Herbe et de la « section dialectale » des années 70 et 80, grand prix de la chanson wallonne en 1978, il est là dès qu’il s’agit de partage et de convivialité autour de notre langue. Devenir soi parce qu’on est d’où l’on est. Créer comme on respire, comme si la vie en dépendait. Chanter, écrire, imaginer, travailler, façonner de ses mains… En toile de fond, toujours, le Pays Blanc : de « roques » en rives, l’Escaut, Chercq, puis Vaulx et la maison sur le chemin de halage.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:wallon mots - "Les mots du Pépère de Félicien"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16383 ) )