Les Frères de la Bonne Trogne : Légende brabançonne




À PROPOS DE L'AUTEUR
Charles De Coster
Auteur de Les Frères de la Bonne Trogne : Légende brabançonne
Durant toute l’année 2017, le sesquicentenaire de La Légende d’Ulenspiegel fut salué par bon nombre de publications d’importance, depuis un bouquet d’hommages poétiques rassemblés par les bons soins de Christian Libens en plaquette ou dans les pages du Carnet et les instants n°193, jusqu’aux études critiques les plus pointues, en passant par une édition définitive du texte, établie par le spécialiste incontesté de la question, Jean-Marie Klinkenberg. Retour sur un événement à la carrure de dikzak qui vaut son pesant de haute graisse, et que seuls les matagots, les wysneuzen embrennés et les pagaders foirards auront eu l’opprobrieuse balourdise de manquer. Mais par où commencer lorsque l’on s’aventure à l’assaut de ce massif littéraire, premier pic à surgir du relief peu accidenté du Plat pays un peu moins de quatre décennies après la naissance de la Belgique comme État indépendant ? Par la quête des origines de son personnage principal, dont les faits et gestes hantent l’imaginaire germanique depuis le XIVe siècle, dans leur version orale, et depuis le début du XVIe siècle, sous une forme plus livresque ? Par la vie de son auteur, l’Ixellois Charles De Coster, né en 1827 d’une mère wallonne et d’un père flamand, et mort en 1869, dans l’indifférence générale ? Ou encore par l’analyse de ce texte foisonnant, tellement unique en son genre qu’il semble écrit « pour tous et pour personne » comme avouera l’être le Zarathoustra de Nietzsche ?

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les Frères de la Bonne Trogne : Légende brabançonne"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le phoque

Un jeune phoque décide de quitter sa mère et la mer. Mais hors de l'eau, il devient sec et froid comme un galet. Alors qu'il gravit une colline, une femme veut l'aider. Mais est-ce possible ? Plus tard, cette femme retrouve le phoque à la maison en haut de cette colline, où une autre femme lui offre de l'eau. Sous forme d'un conte philosophique, un album sur la confiance et la persévérance qui s'adresse aux enfants…