Le peuple d’ici-bas : Christine Brisset, une femme ordinaire


RÉSUMÉ

Au détour d’une promenade, Christine Van Acker découvre le square Christine Brisset à Angers. Un nom d’abord, puis une femme et son histoire qui ne cessent de l’intriguer, de la poursuivre. Elle entame des recherches, fouille les Archives de la Ville, interroge des proches. Plus elle en apprend sur la vie de Christine Brisset et son action sociale auprès des plus démunis, plus elle est fascinée, plus la réalité des taudis de l’après-guerre résonne avec la réalité des sans-abris du XXIe siècle.

Pionnière de l’action sociale, Christine Brisset a œuvré pour reloger plus de 12 000 personnes, organisé quelques 800 squats, écrit d’innombrables lettres aux autorités, entrepris la construction des maisons Castors… Si les squats de maisons bourgeoises inoccupées sont la partie la plus spectaculaire de son action, la grande pauvreté est le noyau dur de sa révolte : celle-ci s’accompagne de combats contre l’illettrisme et pour l’accès aux soins de santé ; elle combat toutes les formes d’injustices liées au pouvoir ou à l’argent.

 

Ne pensez-vous pas que nous qui n’avons pas faim, nous qui pouvons donner à nos enfants très largement le pain et les vacances, ne pensez-vous pas que nous qui sommes l’élite, nous pourrions peut-être oublier un moment notre cas particulier et apporter notre intelligence, notre science à essayer de voir ce qui ne va pas dans la grande machine ?

 

Christine Brisset était une femme entière et atypique, pétrie d’humanisme et de bon sens. Sa personnalité détonne, dérange et agace dans une France grise et bien-pensante des années cinquante et nous interpelle aujourd’hui. Christine Van Acker se met au service de la mémoire de cette femme qui s’exprime à travers elle. Ponctué d’extraits d’archives régionales, de témoignages de ses proches, de citations de Christine Brisset elle-même, le texte de Christine Van Acker nous dévoile un portrait de femme déterminée, engagée, coriace.

Malgré les nombreuses accusations dont elle a fait l’objet, les condamnations, les menaces d’emprisonnement, une santé chancelante et les difficultés incessantes, elle a toujours continué à agir pour une justice humaine qu’elle estimait au-dessus des lois de l’époque. Christine Van Acker fait résonner ce parcours de femme dans notre monde actuel où le sans-abrisme explose, où les réfugiés et sans-papiers sont exclus, où l’accueil citoyen est criminalisé en « délit de solidarité ». Aux questions complexes, politiques ou populistes, Christine Brisset opposait une réponse simple et claire : un toit pour chaque famille.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Christine Van Acker
Auteur de Le peuple d’ici-bas : Christine Brisset, une femme ordinaire
Christine Van Acker est eucaryote métazoaire hétérotrophe appartenant au règne animal.Elle navigue en littérature d'un genre à un autre, saisissant, au passage, de subtils instantanés au coeur du vivant.Grande Oreille, elle effeuille aussi les apparences du réel en sons et en mots pour la radio (RTBF, Radio France) sous la haute protection de l'association Les Grands Lunaires.www.lesgrandslunaires.orgAprès avoir vécu avec ses parents sur une péniche, puis sur la terre ferme (dans le Hainaut et à Bruxelles), elle réside à présent en Gaume, dans un village qui convient à sa démesure et à son manque de sérieux.Dans l'ancien café qui l'habite, elle amène d'autres auteurs à venir dans ce bout du monde pour animer des ateliers d'écriture.Membre de Kalame, elle ouvre, elle aussi, le chemin de l'écriture à des personnes qui penseraient ne pas en être capable.Sa pratique, au quotidien, s'inspire de la sentence de Louis Scutenaire : L'humour est une façon de se tirer d'embarras sans pour autant se tirer d'affaire.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Christine VAN ACKER, Le peuple d’ici-bas. Christine Brisset, une femme ordinaire, Esperluète, 2022, 208 p., 22 €, ISBN : 9782359841602Si l’on vous demande de citer le nom d’une personne qui s’est illustrée dans la lutte contre la misère et pour l’accès au logement dans l’immédiat après-guerre, il est fort probable que le nom de l’Abbé Pierre vous viendra en premier à l’esprit, du moins s’il vous en vous vient un. Certainement pas celui de Christine Brisset. Sans doute de quoi illustrer l’adage qui veut qu’une femme se cache souvent derrière l’homme célèbre… Et pourtant, pendant plus de quarante ans, cette pionnière de l’action sociale a multiplié les initiatives novatrices dont celle du squat et de la construction collective de…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:nom - "Le peuple d’ici-bas : Christine Brisset, une femme ordinaire"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9174 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Michel de Ghelderode ou la hantise du masque

À propos du livre (extrait de l'Introduction)…

Odilon-Jean Périer

À propos du livre C'est une périlleuse entreprise que de présenter un…

Pour le centenaire de Colette

Textes de Georges Sion , Françoise Mallet-Joris , Pierre Falize, Lucienne Desnoues et Carlo Bronne À propos du livre (Texte de l'Introduction) Il était normal que l'Académie veuille…