Le caillou


RÉSUMÉ
Dans le jardin de Tom, il y a un gros caillou au milieu de la pelouse. Tous les jours, Tom tombe sur le caillou et tous les jours il se fait mal.
Un jour, Tom se met en colère. Il tape sur le caillou et lui dit tout le mal qu'il pense de lui. Ca lui fait du bien, même si le caillou ne répond pas.
Mais le jour d'après, Tom tombe encore sur le caillou. Alors il réfléchit. Et il finit par trouver la solution à son problème... Pour les 3-6 ans.
  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTEUR
Florence Ducatteau
Auteur de Le caillou

Née le 25 avril 1961 à Bruxelles

Théâtre, IAD, Louvain-la-Neuve Licencie en Psychologie, UCL, Louvain-la-Neuve

Une page ou un écran blanc. Ça dépend… Le clavier m’est devenu presque plus habituel que le stylo. Des mots qui se bousculent pour être écrits. Beaucoup de silence. Et du plaisir. Parfois encore la peur d’être entrainée là où je ne veux pas. Où il est plus pénible d’écrire. Mais je sais maintenant que, si j’évite l’écriture, c’est pour mieux la murir et que, quand je serai prête, il me suffira de laisser mes doigts libres. Et puis, toujours des lectures et des relectures à voix haute. Je corrige. Beaucoup. Jusqu’à ce que le texte soit entier, prêt à être partagé. Avec ma fille d’abord, avec quelques amis ensuite. Avec des éditeurs. Enfin, par vous, je l’espère… Des romans par-ci, des albums par-là, quelques poèmes et adaptations… Depuis 2002, je publie en Belgique, France, Suisse et au Canada, autant pour les enfants que pour les adolescents. Lauréate d'une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2006 et 2008

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:caillou - "Le caillou"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9930 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Sous un caillou

Trois sales bêtes passaient le plus clair de leur temps à embêter le monde. Un jour, ils trouvèrent qu'autant de mauvaise imagination méritait plus grand territoire et ils décidèrent de soulever…

Un caillou dans la poche

Tino vit sur une ile pas plus grande qu’un caillou. Il la connait presque par cœur et il en a déjà parcouru plusieurs fois le tour. Jamais rien de particulier ne s’y déroule. Le garçon s’occupe comme il peut. Il passe son temps à tout mesurer ou à tout égarer, au grand dam de ses parents. Pourtant, un jour, arrivent de la mer des visiteurs peu communs : les élèves d’une classe du continent. Parmi eux, une fille étrange, un peu rebelle, un peu sauvage…comme les recoins de son ile. Avec elle, Tino va vivre des expériences cocasses et parfois même dangereuses. Férue de sciences naturelles, Antonia, lui permettra de découvrir les trésors insoupçonnés des lieux. Notre jeune héros comprendra alors qui il est vraiment. C’est plus qu’un caillou qu’il a dans la poche, c’est une ile au fond du cœur. Ce petit roman d’une centaine de pages est baigné dans l’embrun et le sel marin. Sa lecture est aisée et légère grâce à une écriture fluide et accessible. Les comparaisons de Marie Chartres sont réussies et ses descriptions laissent transpirer l’amour qu’elle porte à ce genre d’endroit. Si « l’ile rapetisse au fur et à mesure que Tino grandit », l’envie de poursuivre la lecture, elle, va en s’amplifiant car le récit est présenté en crescendo. Descriptions, émotions, péripéties… tout est rassemblé. Les illustrations de Jean-Luc Englebert renforcent cette légèreté. Ses petits personnages évoluent dans les paysages avec les grands yeux des explorateurs et l’air taquin d’un comic strip. Voilà un livre qui convient aux amoureux de…

Le livre des beautés minuscules

« Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche…